International › AFP

Russie: l’opposant Navalny vraisemblablement victime d’un « agent toxique »

L’opposant numéro un au Kremlin Alexeï Navalny, hospitalisé dimanche depuis sa cellule de prison, a été vraisemblablement victime d’un « agent toxique », a estimé lundi son médecin personnel dans un contexte de regain de répression du mouvement de contestation.

« Je présume que la cause de la +maladie+ d’Alexeï Navalny peut être un certain agent toxique », a écrit Anastasia Vassilieva sur sa page Facebook.

Elle a expliqué se baser sur les informations dont elle dispose sur ses symptômes, ainsi que sur l’attitude « bizarrement nerveuse » du personnel de l’hôpital, qui l’a laissé voir son patient mais pas l’examiner.

Contacté par l’AFP, un représentant de l’hôpital s’est contenté d’indiquer que son état était « satisfaisant » et sa température normale.

Opposant numéro un au Kremlin, Alexeï Navalny, 43 ans, avait été renvoyé en prison mercredi, à deux jours d’un rassemblement de l’opposition pour des élections libres, qui s’est soldé samedi par plus de 1.400 arrestations à Moscou, selon une ONG spécialisée dans le suivi des manifestations.


Il a été hospitalisé dimanche au motif officiel d’une réaction allergique.

Selon son médecin, Alexeï Navalny souffre notamment d’un gonflement des paupières et a de multiples abcès sur le cou, le dos, le torse et les coudes.

« L’origine de la réaction allergique n’a pas été détectée. Toute sa vie durant, Alexeï n’a jamais eu de réaction allergique », a relevé la porte-parole de l’opposant, Kira Iarmych, sur Twitter.

En 2017, M. Navalny avait dû être soigné en Espagne d’une brûlure à l’oeil reçue après avoir été aspergé d’un colorant vert antiseptique.



0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut