International › APA

Sécurité, politique, sport et religion au menu de la presse sénégalaise

Les quotidiens sénégalais parvenus vendredi à APA traitent d’une diversité de sujets principalement marqués par les points saillants du discours du chef de l’Etat Macky Sall délivré hier lors de la journée des Forces armées.Selon le quotidien national Le Soleil, « Macky Sall qualifie de +remarquable+ » la contribution des Armées dans la construction nationale, donnant « en exemple » dans L’AS les sapeurs-pompiers lors de la célébration de cette journée.

Dans EnQuête, le chef de l’Etat sénégalais demande à la marine et à l’armée « de se préparer » pour l’exploitation prochaine du pétrole et du gaz offshore.

Par ailleurs, « Macky exige un monitoring mensuel aux DG et ministres » dans le but de « vendre ses réalisations », informe L’AS, qui renseigne en même temps que « la machine à recyclage (est) en plein régime » avec la nomination de Me Aissata Tall Sall comme Envoyée spéciale du président de la République. Un poste qu’occupait Aminata Touré avant sa nomination comme présidente du Conseil économique social et environnemental (CESE).

Concernant cette dernière, surnommée « Mimi », EnQuête note que c’est « la montée en puissance » pour elle comme présidente du CESE mais également au sein du parti présidentiel APR. Mais « cette hyperactivité fait l’objet d’une surveillance accrue dans son camp », selon le journal.

A propos des Locales reportées, Walf Quotidien note que « l’opposition fait le jeu de Macky » là où Le Quotidien titre sur les affaires Karim Wade et Khalifa Sall et note que « le Comité des droits de l’homme ne lâche pas le Sénégal ».

Pour cet organe, « la déchéance de leurs droits politiques est sans limite temporelle », rapporte le journal qui indique que « le Sénégal réplique aujourd’hui ».


A propos du présumé scandale de corruption de l’IAAF sous la gestion du Sénégalais Lamine Diack, L’Observateur informe que son fils « Pape Massata Diack (est) sous le coup d’une double inculpation » après son audition hier « sur les 20 questions de la justice française ».

En football, ce journal s’intéresse en même temps au « penaltygate » provoqué par l’attaquant sénégalais du FC Bruges, Mbaye Diagne. Il a raté mercredi en Ligue des champions européenne le penalty de l’égalisation de son club face au PSG, un acte qui « fâche la Belgique ».

En prêt dans ce club belge, Record note que Mbaye Diagne a « déjà le mal de Bruges » là où Stades indique qu’il est « ciblé pour son égo surdimensionné », même s’il a tenu à « présenter (ses) excuses » après son geste.

Sur la célébration du Gamou 2019, L’Observateur dévoile « les figures secrètes de la Tidjaniya » pendant que Sud Quotidien constate que « Tivaouane refuse du monde » à 48 heures de l’évènement marquant la naissance du prophète.



0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut