International › APA

Sécurité transfrontalière au Burkina : plus de 150 présumés délinquants arrêtés

L’opération conjointe de sécurisation des frontières communes au Burkina Faso, à la Côte d’Ivoire et au Ghana, dénommée «Koudanlgou II» et qui s’est déroulée du 15 au 22 novembre dernier, a permis d’interpeller plus de 150 présumés délinquants, a informé dimanche le ministre burkinabè de la Sécurité, Clément Sawadogo.Selon le ministre Sawadogo qui faisait le bilan de l’opération conjointe, au cours d’une conférence de de presse, parmi les délinquants interpellés, une quinzaine l’a été dans la zone du Burkina Faso.

Il a également expliqué que les sites visités ont été les zones d’exploitation artisanale d’or et certaines zones forestières.

 «Plus de 2 000 hommes ont été utilisés, dont un peu plus de 900 hommes pour le Burkina Faso, avec des moyens opérationnels, logistiques et de communication», a fait remarquer le ministre burkinabè de la Sécurité.

Clément Sawadogo a souligné que la manœuvre a été une opportunité pour les hommes de sécurité des trois pays d’apprendre à travailler ensemble et d’échanger des informations.


L’opération ‘’Koudanlgou II » concrétise l’initiative d’Accra signée en novembre 2017 par cinq pays de la sous-région, à savoir le Bénin, le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, le Ghana et le Togo.

Elle fait suite à une précédente opération, ‘’Koudanlgou I », qui avait été organisée en mai 2018 entre le Burkina Faso, le Togo, le Bénin et le Ghana. 



0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut