InternationalAPA




Séjour à Brazzaville d’une mission du FMI

Une mission d'assistance technique du Fonds monétaire international (FMI) séjourne depuis hier lundi à Brazzaville en vue de renforcer les…

Une mission d’assistance technique du Fonds monétaire international (FMI) séjourne depuis hier lundi à Brazzaville en vue de renforcer les dispositifs techniques de préparation des prévisions macroéconomiques et budgétaires du Congo, a appris APA mardi auprès du ministère congolais des Finances.Cette mission qui séjournera au Congo jusqu’au 12 octobre prochain, est supervisée par le conseiller en gestion macro-budgétaire au Centre régional d’assistance technique du Fonds monétaire international (FMI) -Afritac Centre (basé au Gabon), Séverin Yves Kamgna.

Selon le service de la communication du ministère des Finances, citant Séverin Yves Kamgna, « cette mission fait suite à celle du mois d’avril 2018 sur le renforcement de l’analyse macroéconomique et sera l’occasion de renforcer l’appropriation par les cadres nationaux du dispositif de cadrage macroéconomique ».

« Je vais travailler en atelier restreint, avec l’équipe technique (comité technique ad hoc), en charge d’élaborer le cadrage macro-budgétaire », a précisé le superviseur de cette mission technique du FMI.

«Pendant ces deux semaines, nous allons surtout élaborer un plan d’actions 2019-2022 intégrant les activités à réaliser pour la révision et l’approfondissement du modèle mac-Congo ainsi qu’à renforcer l’analyse et la prévision macroéconomique et budgétaire », a-t-il ajouté.

Par ailleurs, « la situation macroéconomique du Congo nécessite un plan d’activités à moyen terme », a-t-il souligné, ajoutant que « les participants vont plancher sur les besoins en renforcement des capacités des cadres, afin d’assurer leur autonomie dans l’utilisation du modèle ».

L’arrivée de cette mission d’assistance technique d’Afritac Centre du FMI au Congo est un signal fort pour le Congo qui attend toujours que le Conseil d’administration de cette institution financière internationale approuve un programme triennal pour le pays afin de juguler la crise qui affecte le pays depuis 2014.