International › APA

Sénégal : les jeunes du PYPA pour plus de postes électifs

Pas d'image

Dix-huit jeunes politiciens sénégalais issus de 8 formations politiques, dont l’Alliance Pour la République (APR) et le Parti Socialiste (PS), ont annoncé vendredi à Dakar, leur intention de porter un avant-projet de loi instituant un quota de 30% de jeunes dans les instances électives.« Selon les études effectuées en 2017 par l’Agence nationale de la statistique et de la démographie (ANSD), sur une population sénégalaise estimée à 15 millions d’habitants, la tranche d’âge comprise entre 15-35 ans représente 34% de la population », a indiqué Coura Gaam Diouf, membre de la Commission Communication de la 3ème promotion du Programme pour les jeunes politiciens en Afrique (PYPA).

Malgré le pourcentage important des jeunes dans la population et leur engagement dans la vie politique, « leur taux de présence dans les instances de décisions reste très faible », a souligné cette militante de l’Alliance Pour la République (APR).

En guise d’illustration, Coura Gaam Diouf a informé que : « l’Assemblée nationale compte 5 députés de moins de 35 ans sur 165 députés. Le gouvernement, sur 39 ministres, n’en compte aucun de moins de 35 ans. Le Haut Conseil des Collectivités territoriales compte 9 jeunes sur 150 membres. Les Conseils départementaux comptent 1 président sur 45 départements et enfin les communes comptent 29 maires sur 557 ».  

Se sentant « discriminés », ces jeunes politiciens prévoient « d’organiser des caravanes à l’intérieur du pays notamment à Tambacounda (est), Ziguinchor (sud), Saint-Louis (nord), Kaolack (centre) et Thiès (ouest) pour sensibliser la population en général et les jeunes en particulier ».


Mamadou Diop, membre du parti Les Démocrates et Réformateurs (LDR Yeessal) a, quant à lui, salué la pertinence du PYPA qui rassemble, autour d’un projet commun, des jeunes de convictions politiques différentes. Selon lui, ce brassage présente un grand intérêt en ce sens qu’il leur permettra de mieux collaborer, dans le futur, au niveau des instances de prise de décisions.

Mis en œuvre depuis 2012 par l’Institut du Général Tiemoko Marc Garango pour la gouvernance et le développement (IGD), le Programme pour les jeunes politiciens en Afrique (PYPA) polarise sept pays francophones de l’Afrique de l’Ouest dont la Côte d’Ivoire et le Togo. Il vise principalement à « renforcer les capacités des jeunes leaders politiques ».


0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

L’Info en continu
  • Sénégal
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 06.05.2021

Le village artisanal de Saly

Situé au centre ville de la commune de Saly, le village artisanal a été fondé en 1981. Il comprend 120 magasins regroupés dans une cour…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldusenegal.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut