Société › Actualité

Sénégal : les médias invités à plus « d’équité et d’équilibre » dans la couverture des parrainages

Pas d'image

Le Conseil national de régulation de l’Audiovisuel (CNRA), dans un communiqué reçu jeudi à APA, a appelé les médias sénégalais à faire montre « d’équité et d’équilibre » dans la couverture des parrainages des candidats à la candidature pour l’élection présidentielle du 24 février prochain.« Le CNRA a constaté que la couverture médiatique de la collecte des signatures pour le parrainage des candidats à l’élection présidentielle de février 2019 installe une situation de rupture d’égalité des postulants dans certains médias. Outre SEN TV et ZIK FM, la Télévision Futurs Médias (TFM) et la Radiodiffusion Télévision sénégalaise (RTS) se sont signalées dans le relais de la propagande », souligne le communiqué.

En guise d’illustration, la structure de veille et d’alerte dirigée par Babacar Touré mentionne que « la TFM, dans ses éditions d’informations du 4 septembre 2018, en français comme en wolof, a accordé des plages importantes pour relayer un appel de Youssou Ndour aux membres de son mouvement et au public pour accorder leur parrainage au Président de la République en exercice, et candidat à sa propre succession, Macky Sall ».

Auparavant, note le Conseil national de régulation de l’Audiovisuel, « la chaîne (TFM), dans les éditions de 19h et 20h du 29 août 2018, avait diffusé de larges extraits de la cérémonie de lancement de la campagne de parrainage du candidat Macky Sall, à laquelle la chaîne a également consacré une édition spéciale, avant de proposer, plus tard dans la nuit, l’intégralité de la manifestation, sous forme de publi-reportage.


Le CNRA a aussi épinglé la Radiodiffusion Télévision sénégalaise (RTS) à qui il reproche d’avoir « consacré une bonne partie des journaux télévisés du soir (19h, 20h et 23h) au lancement de la campagne de collecte des signatures pour le parrainage du Président de la République, le mercredi 29 août 2018, à l’exclusion de tout autre postulant ».

Le Conseil national de régulation de l’Audiovisuel en conclut que « dans les deux cas, les parties relevées par le service de monitoring du CNRA renvoient à un exercice de propagande plutôt qu’à un traitement de l’information ». Ainsi, il fustige ces violations manifestes du principe de neutralité du traitement de l’information et « en appelle aux différents acteurs pour une utilisation responsable des médias ».


0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

L’Info en continu
  • Sénégal
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 06.05.2021

Le village artisanal de Saly

Situé au centre ville de la commune de Saly, le village artisanal a été fondé en 1981. Il comprend 120 magasins regroupés dans une cour…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldusenegal.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut