International › APA

Sénégal : les RECIDAK 2018 se veulent « didactiques » (Organisateur)

Pas d'image

L’édition 2018 des Rencontres cinématographiques de Dakar (RECIDAK) se veulent être « didactiques » pour permettre à la jeune génération de pouvoir consommer un film, de le comprendre et bien l’interpréter, a déclaré, jeudi soir à Dakar, le président de son Comité d’organisation, le Pr Maguèye Kassé.« Malheureusement, nous n’avons pas d’activités pédagogiques en lien avec le cinéma dans nos établissements scolaires et c’est pour cela que nous voulons mettre l’accent sur l’aspect didactique au cours de ces RECIDAK », a notamment dit M. Kassé qui s’exprimait lors d’une conférence de presse organisée en prélude à cette célébration du 7ème art prévue du 22 au 28 novembre 2018 dans la capitale sénégalaise.

Placée sous le thème « Cinéma et développement en Afrique », cette 10ème édition des RECIDAK proposera, durant sept jours, une sélection nationale et internationale de près d’une cinquantaine de films de fiction, d’animation, de documentaires de long et de court métrages à projeter, adressés à tous les publics.

« Cela prouve que nous avons ratissé large et que nous ne voulions pas faire une rencontre de cinéma entre sénégalais », a dit Baba Diop, un des organisateurs des RECIDAK qui justifie ainsi la présence de cinéastes antillais, belges, canadiens, marocains…  


Au-delà des films qui seront projetés dans différents salles de cinéma tel que le Complexe Ousmane Sembène qui va abriter également « Les villages des Récidak », il prévu un colloque international pour « discuter des sujets de fonds du secteur cinématographique », des rencontres professionnelles, un salon du film, des ateliers d’initiation en techniques cinématographiques, des expositions, une animation culturelle et artistique multiforme (ciné-musique, ciné-mode, ciné-littérature, ciné-hommages, ciné-média).

Initiées pour la première fois par le Consortium de Communication Audiovisuelle en Afrique (CCA) en 1990, les RECIDAK sont une manifestation qui a pour objectif principal « la relance du cinéma sénégalais tout en participant à la promotion de l’ensemble des cinématographies africaines ».



0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut