International › APA

Sénégal : les ressources de l‘Etat estimées à 366 milliards de FCFA

Pas d'image

Les ressources globales mobilisées par l’Etat du Sénégal à fin février 2019 sont évaluées à 366,1 milliards de FCFA (environ 622,370 millions de dollars), selon une note de la Direction de la prévision et des études économiques (DPEE) reçue samedi à APA.Ces ressources sont composées de recettes budgétaires pour 336,6 milliards de FCFA, de dons pour 24,5 milliards de FCFA et des ressources du fonds de soutien au secteur de l’énergie (FSE) d’un montant de 5 milliards de FCFA (1 FCFA équivaut à 0,0017 dollar).

Selon la DPEE, les ressources ont progressé de 17,1% en glissement annuel, du fait principalement de l’augmentation de 13,3% des recettes budgétaires (plus 39,6 milliards). Pour leur part, les dons, évalués à 24,5 milliards, se sont confortés de 12 milliards, sous l’effet notamment de leur composante en capital.

La partie fiscale des recettes budgétaires a enregistré une hausse satisfaisante de 40,9 milliards comparativement à fin février 2018. « Cette orientation est essentiellement attribuable à l’impôt sur le revenu, à la TVA à l’import et aux droits de douane », souligne la DPEE.

Elle a été, toutefois, partiellement contrebalancée par la baisse du recouvrement des droits d’enregistrement et de timbre. C’est ainsi qu’au terme du mois de février 2019, les collectes de l’impôt sur le revenu (63,9 milliards), de la TVA à l’import (54,3 milliards) et des droits de porte (38,6 milliards) ont respectivement progressé de 8,7%, 18,4 % et 14,7%.


A l’inverse, les droits d’enregistrement et de timbre sont passés de 13 milliards de FCFA à 11,7 milliards de FCFA à fin février 2019, diminuant de 1,3 milliard de FCFA sur un an. Par ailleurs, la TVA intérieure hors pétrole à fin février 2019 (41,1 milliards) est restée quasi stable, comparativement à la même période de l’année 2018.

Quant à la taxe spécifique pétrole de 16,8 milliards de FCFA, elle a enregistré une progression de 10,5 milliards de FCFA.



0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut