International › APA

Sénégal : un projet sur la sécurité alimentaire aligné aux besoins nationaux

Le projet pour le « renforcement des capacités de planification de l’adaptation pour la sécurité alimentaire et la nutrition » au Sénégal « s’aligne aux besoins exprimés » dans les communications nationales, a déclaré, mardi à Dakar, la ministre des Relations internationales et de la Francophonie du gouvernement du Québec, Christina Vigna.« Ce projet s’aligne aux besoins exprimés dans les communications nationales du Sénégal et d’Haïti dans leurs contributions déterminées au niveau national et dans les objectifs de leurs cadres de programmation pays développés avec la FAO liés à la résilience et à l’adaptation », a indiqué Mme Vigna, par ailleurs directrice générale aux Affaires francophones et multilatérales du Québec.

Elle s’exprimait à l’occasion de la consultation nationale multi-acteurs organisée conjointement par l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) et le gouvernement du Québec dans le cadre de ce projet, élargi au Sénégal.

« Le projet cible deux pays vulnérables face aux impacts du changement climatique : Haïti et le Sénégal », a précisé Christina Vigna, ajoutant que ce programme s’appuie respectivement sur un partenariat entre deux universités québécoises (McGill et Laval), un consortium de recherches sur le climat québécois (Ouranos) et six organisations de coopérations internationales québécoises (OCI) ainsi que l’ensemble de leurs partenaires nationaux.


L’objectif principal de ce projet est de « renforcer la résilience au changement climatique pour la sécurité alimentaire et la nutrition, la gestion des ressources naturelles, le renforcement du pouvoir économique, social et politique des agricultures et l’insertion des jeunes en agriculture », a expliqué, pour sa part, le représentant de la FAO, le Sénégalais Dr Mame Ndioba Diène.

Par ailleurs, « les objectifs de la consultation sont de prévoir une phase de démarrage initiée par une consultation nationale, regroupant l’ensemble des acteurs mettant en œuvre le projet ainsi que les acteurs et institutions concernés par ce projet », a ajouté Dr Diène, rappelant que cette consultation, ouverte aujourd’hui à Dakar, va se poursuivre jusqu’au jeudi prochain.



0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut