InternationalAPA




Sensibilisation sur le Fonds vert pour le climat en Mauritanie

Le gouvernement mauritanien a lancé, mardi à Nouakchott, des ateliers de sensibilisation et de formation sur « le Fonds vert…

Le gouvernement mauritanien a lancé, mardi à Nouakchott, des ateliers de sensibilisation et de formation sur « le Fonds vert pour le climat: opportunités et mécanismes » au profit des secteurs public et privé et des organisations de la société civile, a-t-on constaté.Ces ateliers organisés prévus sur trois jours seront ponctués par une série d’exposés sur les objectifs dudit fonds et ses domaines d’intervention.

Ouvrant les rencontres, le ministre mauritanien de l’Environnement et du Développement durable, Amédi Camara, a expliqué que « notre planète est confrontée à de grands défis préjudiciables au développement économique et social futur de l’humanité, notamment pour les pays en voie de développement comme le sien ».

Il a rappelé que la Communauté internationale s’était mobilisée pour relever ces défis croissants à travers la Convention-cadre des Nations-Unies sur les changements climatiques, avec la création du Fonds vert pour le climat comme outil de financement pour atteindre les objectifs généraux de cette Convention.

M. Camara a insisté sur les objectifs relatifs à l’accord de Paris signé en 2015 à l’occasion du Sommet de la Terre 21.

Il a signalé que la Mauritanie a pris une « initiative dynamique » pour lutter contre le changement climatique en signant l’Accord de Paris et en participant activement aux événements internationaux liés à cette problématique.

Pour Wang Wafa Sahili, consultante auprès du Fonds vert pour le climat, ce mécanisme est prêt à accompagner les efforts du gouvernement mauritanien visant à limiter l’impact des changements climatiques et à combattre la désertification.