International › APA

Sirops toxiques en Gambie : pas d’indemnisation pour les victimes

Les parents et les familles des enfants victimes des quatre sirops contaminés importés d’Inde ont refusé l’indemnisation de 20.000 dollars proposée par le ministère gambien du Genre.Le mois dernier, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a attiré l’attention sur le décès de 70 enfants gambiens à la suite de ce que l’on appelle l’insuffisance rénale aiguë (IRA), contractée après avoir pris les sirops qui se sont avérés être contaminés par des substances toxiques.

Le gouvernement a déclaré qu’il enquêtait sur ces décès et a promis de punir les responsables du processus ayant conduit à l’importation de ces sirops, qui ont depuis été retirés par les autorités sanitaires nationales.

Les familles de ceux dont les enfants seraient morts d’insuffisance rénale aiguë ont formé un groupe pour faire pression sur le gouvernement afin qu’il enquête sur les décès et rende justice à ceux qui ont joué un rôle dans l’importation des sirops sans respecter les règles de santé et d’hygiène.

Leur président, Ebrima Sanyang, a déclaré qu’accepter les 20.000 dollars qui devaient être partagés entre les familles concernées serait une insulte à leur cause, à savoir obtenir justice pour les jeunes victimes.

Par ailleurs, le groupe s’insurge contre les affirmations de l’Agence gouvernementale de contrôle des médicaments (MCA, sigle anglais) selon lesquelles certains des décès seraient dus aux inondations qui ont caractérisé la saison des pluies en juillet et août derniers, et non à l’IRA.


Ils ont déclaré que cette déclaration du MCA avait minimisé la gravité de la question et ont demandé à l’agence de retirer cette déclaration qui a provoqué des tensions parmi les personnes directement touchées par cette tragédie.

Depuis que l’OMS a lancé une alerte mondiale sur les dangers de l’utilisation des sirops, leur fabricant, Maiden Pharmaceuticals, a été suspendu en Inde, qui a déclaré qu’elle enquêtait également sur les médicaments contaminés.

Bien qu’elle ait exprimé des regrets au sujet de la tragédie survenue en Gambie, l’OMS continue d’insister sur le fait que ses produits respectent des normes sanitaires internationales strictes.

L’Inde affirme que les produits de la société n’ont pas satisfait aux normes nationales de sécurité et sont donc interdits dans le pays.


0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

Bon plan
Publié le 06.05.2021

Le village artisanal de Saly

Situé au centre ville de la commune de Saly, le village artisanal a été fondé en 1981. Il comprend 120 magasins regroupés dans une cour…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldusenegal.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut