International › APA

Social, économie et santé au menu des quotidiens marocains

Le travail des femmes, le secteur de l’immobilier et la situation sanitaire au Maroc sont les principaux sujets traités par les quotidiens marocains parus mardi.+Aujourd’hui le Maroc+, qui aborde le travail des femmes, écrit que plus du tiers des femmes qui accèdent à l’emploi au Maroc exercent une activité sans aucune rémunération, alors que ces millions de femmes créent de la valeur et pour l’économie et pour la société.

Le journal, qui met l’accent sur la valorisation du travail des femmes au foyer, estime que la non rémunération de leur travail est une « grande injustice », tout en admettant que « même dans les pays les plus avancés, États-Unis, Canada entre autres, le débat sur la valorisation du travail des femmes au foyer n’est toujours pas tranché ».

« La seule petite marque de reconnaissance qu’a pu leur témoigner la communauté internationale, à travers l’ONU notamment, est d’instaurer le 6 avril de chaque année une journée mondiale du travail invisible, appellation académique trouvée pour désigner cette grande injustice humaine », fait-il remarquer.

+L’Economiste+, qui revient sur le secteur immobilier, écrit que ce secteur, qui « ne rassure pas beaucoup sur sa capacité à rebondir », « se retrouve encore une fois au cœur des préoccupations légitimes du régulateur bancaire ».

En donnant corps aux engagements, pris depuis un moment, de renforcer la pondération sur les risques immobiliers, mesures qui se traduiront par de nouvelles exigences de liquidité, la Banque centrale « cherche à mieux maîtriser la situation », explique le journal.

Même si la plupart des banques ne peuvent être prises en défaut sur la qualité de leurs systèmes de monitoring du marché immobilier, elles sont en revanche incitées à mettre plus de fonds propres en face de ces crédits pour ne pas se retrouver en déficit de couverture, relève-t-il.


Si le principe est acté, les autorités de régulation semblent soucieuses de la forme, pour ne pas induire des biais de comportements qui pourraient être préjudiciables à la fois pour la santé financière des banques et pour la reprise économique, ajoute-t-il.

+Libération+ relève que si la pollution de l’air a fait trois fois plus de morts dans le monde que la Covid-19 sur les 15 derniers mois, ce n’est pas demain la veille que nos préoccupations sanitaires risquent de changer de centres d’intérêt. Le nouveau coronavirus continue de rythmer nos journées au gré de l’évolution de la situation sanitaire. Au Maroc, elle demeure instable pour ne pas dire inquiétante.

Vieux comme le monde, les artifices de communication utilisés par l’Exécutif laissent peu de place au doute au sujet des hypothétiques restrictions à venir, qui vont certainement replonger les citoyens, dans un passé récent, un an en arrière, lorsque les mosquées et les établissements scolaires ont fermé leurs portes. Une décision accompagnée par l’instauration d’un couvre-feu pour éviter les rassemblements post-rupture du jeûne et donc la propagation du Covid-19, souligne la publication.

Comparée au reste du monde, la situation épidémiologique dans le pays n’a jamais atteint des extrémités. Pour continuer sur cette lancée, il va falloir retrouver une forme de responsabilité collective pour que les gestes barrières soient remis au goût du jour. D’autant que ça urge. Le bilan épidémiologique hebdomadaire fait état d’une hausse des cas de l’ordre de 20%. En détail, 3.538 nouveaux cas ont été décelés la semaine dernière contre 2.950 auparavant, note le quotidien.


0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

L’Info en continu
  • Sénégal
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 02.03.2021

L’Île de Gorée : le site touristique du Sénégal par excellence.

En effet, sa réputation n'est plus à faire. Cette île au large des côtes du Sénégal (pas très loin de Dakar) a longtemps été centre…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldusenegal.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Retour en haut