International › APA

Social, économie et sport au menu des quotidiens marocains

Les quotidiens marocains parus ce vendredi se focalisent sur nombre de sujets notamment le système de retraite, les performances de l’OCP et la situation financière des clubs marocains.+Aujourd’hui Le Maroc+ écrit que la structure de la société marocaine est appelée durant les prochaines années à suivre des mutations importantes, faisant remarquer que le vieillissement de la population est enclenché dès maintenant.

Dans un article intitulé « Troisième âge », la publication appelle à penser à venir en aide à cette catégorie grâce à des programmes et des mesures adaptés, notant que le système de retraite est l’un des principaux chantiers des dernières années.

« C’est un chantier stratégique auquel il faut consacrer tout le temps nécessaire et les moyens aussi pour garantir sa réussite pour les générations actuelles et celles montantes », poursuit-il.

Les responsables doivent agir principalement sur les leviers essentiels et aller droit au but vu que le temps commence à presser, prévient l’éditorialiste.

+L’Economiste+ revient, pour sa part, sur la performance « plus qu’honorable » de Mostafa Terrab, notant que le PDG de l’OCP reste sans conteste l’un des dirigeants préférés des Marocains.

Selon le journal, le travail accompli à l’Office au cours de ces dernières années contribue à adoucir une image écornée d’un secteur public en proie au doute sur sa capacité à se prendre en main, dans un champ où transgresser l’ordre établi n’est pas toujours bien perçu.

Certes les analyses peuvent toujours céder à la tentation de transformer le succès de l’échafaudage OCP en fragilité: sa dépendance de Terrab, fait-il remarquer, indiquant que « là aussi, un travail de structuration des pratiques a été entamé et doit apporter autonomie et longévité, indépendamment du casting à la tête de l’organigramme ».


+Assabah+ croit savoir qu’une grande inquiétude règne au sein de la fédération marocaine de football en raison de la détérioration des finances des clubs de la division de l’élite et de la deuxième division.

En cause, la sanction infligée par la FIFA au Chabab Rif Al Hoceima aurait poussé la fédération à se pencher sur la situation financière des clubs pour éviter

d’autres sanctions qui mettraient à mal la réputation du football marocain.

Le quotidien rapporte que la possibilité de transformer les dettes des présidents de clubs en actions dans les sociétés sportives créées ou à créer a été évoquée, mais l’explosion des dépenses et la faiblesse des revenus rendent cette option impossible à mettre en pratique.

En effet, les salaires des entraîneurs, des joueurs et des cadres du club, rapportés aux revenus, créent un grave déséquilibre, et en l’absence de la formation des jeunes et le recours systématique au recrutement, la situation ne fait qu’empirer.

Selon le journal, la responsabilité incombe à la fédération et son laxisme avec les clubs, ainsi que son incapacité à veiller au respect des cahiers de charges, estime le quotidien, ajoutant que la fédération est également tenue pour responsable du non-renouvellement du contrat de sponsoring avec Maroc Télécom, qui est arrivé à expiration le 30 juin dernier, sans qu’un nouveau sponsor ne soit choisi.


0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

L’Info en continu
  • Sénégal
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 06.05.2021

Le village artisanal de Saly

Situé au centre ville de la commune de Saly, le village artisanal a été fondé en 1981. Il comprend 120 magasins regroupés dans une cour…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldusenegal.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut