International › APA

Social et gouvernance au menu des quotidiens marocains

Les enjeux de la charte d’audit interne dans les communes, l’accord signé entre le gouvernement et les partenaires sociaux et la gestion des taxis sont les principaux sujets traités par les quotidiens marocains parus ce mercredi.+Aujourd’hui Le Maroc+, qui s’attarde sur les enjeux de la charte d’audit interne mise à la disposition des communes, écrit qu’il s’agit d’une « avancée importante » qui contribuera probablement à faire passer la gouvernance publique locale à un stade supérieur en matière de régularité et de respect de procédures, certes, mais aussi et surtout en termes d’efficience et de rendement.

Car au-delà de ses aspects et ses missions les plus connues liées d’abord au respect des procédures, la fonction d’audit interne est également un outil managérial à “fort impact” sur la performance d’une organisation qu’elle soit une entreprise privée, publique ou une administration, explique le journal.

Initier les gestionnaires territoriaux au concept de l’audit interne est un “bon moyen” de les mettre sur la voie de la responsabilité qui doit “nécessairement” être bordée par l’auto-régulation et l’auto-contrôle, estime-t-il.

“C’est une première brique importante” pour l’édification de territoires “véritablement autonomes, compétitifs et performants”, estime-t-il.

+L’Economiste+ estime que l’accord que viennent de signer le gouvernement, la CGEM et les syndicats les plus représentatifs est “important”, notamment pour la relance et le pouvoir d’achat, relevant que les partenaires sociaux “devront travailler selon un agenda précis de concrétisation des différents engagements pris”.


Les partenaires étaient “fortement” attendus sur leur capacité à “prendre le pouls” des nouveaux défis du marché du travail et à convaincre sur l’existence de “projets crédibles”, relève le quotidien, soulignant que tout le monde “a plus que jamais conscience que sans cette visibilité et paix sociale, pas d’investissement, pas de relance”.

“Il fallait donc dépasser les rigidités dogmatiques” et “intégrer froidement et sans tabou des priorités”, telles que la hausse des salaires, la promotion, la productivité et d’autres leviers de compétitivité, note-t-il.

+Le Matin+ écrit que devant l’anarchie que connaît le transport par taxi, le ministère de l’Intérieur vient d’annoncer une série de mesures visant à mettre de l’ordre dans l’activité.

Dans une circulaire adressée aux walis et gouverneurs, le ministère précise que seuls les conducteurs professionnels, titulaires d’un permis de confiance et de la carte de conducteur professionnel sont habilités à conclure des contrats de délégation des permis d’exploitation des taxis avec les bénéficiaires des agréments. Les contrats en vigueur actuellement, conclus avec les non professionnels, ne devront pas être renouvelés, souligne le ministère, cité par la publication.


0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

L’Info en continu
  • Sénégal
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 06.05.2021

Le village artisanal de Saly

Situé au centre ville de la commune de Saly, le village artisanal a été fondé en 1981. Il comprend 120 magasins regroupés dans une cour…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldusenegal.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut