International › AFP

Somalie: un diplomate américain choisi pour succéder à l’émissaire de l’ONU expulsé

Un ancien représentant spécial américain pour la Somalie a été choisi pour être le prochain émissaire de l’ONU pour ce pays, en remplacement de son prédécesseur expulsé par le gouvernement somalien en janvier.

Le secrétaire général des Nations unies Antonio Guterres a annoncé prévoir de nommer ce diplomate américain, James Swan, dans une lettre adressée jeudi au Conseil de sécurité.

M. Swan, qui a également été ambassadeur américain en République démocratique du Congo, va remplacer Nicholas Haysom, déclaré persona non grata par la Somalie en janvier, après avoir passé trois mois à ce poste.

Le diplomate sud-africain avait reçu l’ordre de quitter la Somalie après avoir exprimé ses inquiétudes après l’arrestation d’un ancien responsable shebab candidat à une élection régionale, et la répression violente par les forces de l’ordre des manifestations qui avaient suivi.

M. Guterres avait dit « profondément regretter » l’expulsion de M. Haysom, que Mogadiscio a refusé de laisser revenir.


Selon des diplomates, la nomination de James Swan devrait être soutenue par le Conseil de sécurité.

L’ONU souhaite consolider la situation dans le pays, où les insurgés islamistes shebab ont juré la perte du gouvernement somalien. Chassés de la capitale Mogadiscio en 2011, ils contrôlent toujours de vastes zones rurales, d’où ils mènent des opérations de guérilla et des attentats-suicides.

Au moins cinq personnes, dont un ancien ministre somalien des Affaires étrangères, ont été tuées la semaine dernière à Mogadiscio dans un attentat à la voiture piégée revendiqué par les shebab.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut