International › APA

Soudan du Sud : l’aide humanitaire menacée (Onu)

L’assistance fournie aux personnes vulnérables dans le plus jeune Etat africain risque d’être interrompue en raison d’un déficit de financement, ont alerté lundi les Nations unies.Dans une note diffusée le 12 mars dernier, le Programme alimentaire mondial (Pam) soutenait que plus de 70% de la population du Soudan du Sud aura du mal à survivre au pic de la « saison maigre » cette année. Le pays, affirmait l’organisme onusien, est confronté à des niveaux sans précédent d’insécurité alimentaire causés par les conflits, les chocs climatiques, la Covid-19 et la hausse des coûts.

Ce risque réel de famine devient de plus en plus plausible. Selon l’Organisation des Nations unies (Onu), les opérations humanitaires dans ce pays ont été suspendues, réduites ou seront interrompues si la situation financière ne s’améliore pas.

« Plus de 400 millions de dollars américains sont nécessaires de toute urgence pour fournir des services humanitaires minimaux afin de répondre aux besoins immédiats de la population. Si ces lacunes de financement ne sont pas comblées urgemment, des millions de personnes parmi les plus vulnérables risquent de ne plus avoir accès à l’aide humanitaire vitale et à la protection », alerte l’Onu.

A en croire Sara Beysolow Nyanti, Coordinatrice humanitaire des Nations unies pour le Soudan du Sud, le contexte humanitaire dans cet État « est décourageant, dans un état jamais vu ».

Les Nations unies estiment à 8,9 millions de personnes, soit plus des deux tiers de la population, à avoir besoin d’une aide humanitaire et d’une protection cette année. Elle réclame ainsi plus d’un milliard de dollars pour le plan de réponse humanitaire, dans l’objectif de cibler 6,8 millions de personnes avec une aide vitale et des services de protection.

Actuellement, ce plan n’est financé, d’après l’Onu, qu’à hauteur de 27 %, dont près de 14 % par le Fonds central d’intervention d’urgence et le Fonds humanitaire pour le Soudan du Sud, gérés par le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (Ocha, sigle anglais).

« Avec de tels déficits de financement, les personnes vulnérables souffrent davantage et les partenaires humanitaires sont contraints d’établir des priorités, en faisant des choix déchirants entre des besoins graves », a fait savoir Mme Nyanti.


Le déficit de financement concerne toutes les interventions humanitaires dans le pays et de graves conséquences sont probables si un financement urgent n’est pas assuré, prévient l’Onu.  Le manque de financement pour le soutien nutritionnel laissera immédiatement 127.000 enfants et 115.000 femmes enceintes ou allaitantes sans services de traitement essentiels.

De plus, l’interruption de la sécurité alimentaire et des moyens de subsistance touchera près de deux millions de personnes. En raison du manque de financement, le Programme alimentaire mondial dit avoir suspendu l’aide alimentaire à 1,7 million de personnes en juin.

L’agence onusienne avait prévu de fournir une aide alimentaire à 6,2 millions de personnes en 2022. Pour les six prochains mois, elle dit avoir besoin de 426 millions de dollars pour être en mesure de nourrir 6 millions de personnes.

Dans le domaine de l’éducation, le manque de financement fera que 700.000 garçons et filles vulnérables n’auront pas accès à des espaces d’apprentissage sûrs et augmentera le nombre d’abandons scolaires. Ce qui risque d’entraîner la déscolarisation de 3,5 millions d’enfants, selon l’Onu.

Pendant plus d’une décennie, la population sud-soudanaise a été confrontée à de multiples crises. Selon l’Onu, la vie des gens a été brisée par « des années de conflit, d’instabilité sociale et politique, de chocs climatiques sans précédent, de violence permanente, de déplacements fréquents, de l’impact de la pandémie de Covid-19, d’insécurité alimentaire et de multiples épidémies ».


0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

Bon plan
Publié le 06.05.2021

Le village artisanal de Saly

Situé au centre ville de la commune de Saly, le village artisanal a été fondé en 1981. Il comprend 120 magasins regroupés dans une cour…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldusenegal.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut