International › APA

Soudan: L’UA se félicite de la visite du Premier ministre éthiopien

Pas d'image

Le président de la Commission de l’Union africaine Moussa Faki Mahamat, s’est félicite de la visite vendredi matin du Premier ministre éthiopien Dr Abiy Ahmed au Soudan, après le regain de violences noté ces derniers jours qui aurait fait des dizaines de morts.Le Président de la Commission de l’UA exprime ainsi « sa profonde gratitude pour la collaboration étroite entre l’Autorité intergouvernementale pour le développement (IGAD), l’Envoyé spécial de l’UA, le Professeur Mohamed El Hacen Lebatt, et le Représentant spécial pour le Soudan, l’Ambassadeur Mohamed Belaiche, pour leurs efforts communs visant à amener les parties à reprendre les négociations de manière urgente » peut-on lire sur le site de l’Union Africaine.

À cet égard poursuit le communiqué, « le Président de l’UA note avec satisfaction que la coopération entre l’IGAD et la CUA est fermement conforme à la décision du Conseil de paix et de sécurité de l’UA du 6 juin 2019 et renforce encore le processus de facilitation dirigé par l’UA pour que l’Afrique continue à parler avec une seule voix dans ses efforts pour aider le peuple soudanais à résoudre la crise au Soudan ».

La Présidente encourage les parties à prendre toutes les mesures politiques et de sécurité nécessaires pour ouvrir la voie à une reprise rapide des négociations afin de parvenir à un accord consensuel sur la transition vers un régime dirigé par des civils.

Le Président souligne en outre qu’il est nécessaire que tous les acteurs étrangers s’abstiennent de toute ingérence et soutiennent les efforts de l’Union africaine visant à soutenir un processus dirigé par et soudanais qui respecte la volonté et les aspirations du peuple soudanais, de la région et du continent.

Dr Abiy Ahmed par ailleurs président en exercice de l’Autorité intergouvernementale pour le développement (IGAD) s’est entretenu en privé avec toutes parties prenantes à la crise au Soudan vendredi matin.


Au moins 100 personnes auraient été tuées dans la répression exercée au Soudan, sous contrôle militaire depuis le renversement du président Omar al-Bashir en avril.

Des unités lourdement armées des Forces de soutien rapide (FPR) ont continué de balayer mercredi Khartoum et la ville voisine d’Omdurman.

 



0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

Zapping Actu International
À LA UNE
Retour en haut