International › AFP

Syrie: l’offensive du régime contre Deraa

Rappel des développements depuis le début de l’offensive lancée par les forces du régime de Bachar al-Assad, appuyées par la Russie, pour reprendre les secteurs rebelles de la province de Deraa, dans le sud de la Syrie.

Le régime a ouvert ce nouveau front dans le sud, région-clé voisine de la Jordanie et du plateau du Golan, en partie occupé par Israël, après avoir consolidé son pouvoir sur la capitale Damas et ses environs, en chassant rebelles et jihadistes.

Le sud de la Syrie faisait théoriquement l’objet depuis 2017 d’un cessez-le-feu négocié par Moscou, Washington et Amman.

– Raids et tirs d’artillerie –

Le 19 juin, des forces prorégime bombardent des zones contrôlées par les rebelles dans l’est de la province de Deraa. Des avions militaires avaient lancé des tracts, appelant les habitants à chasser les « terroristes », terme utilisé par le régime pour désigner les rebelles.

Plus de 12.000 Syriens fuient en trois jours plusieurs localités, à la suite de l’intensification des tirs d’artillerie et des raids aériens des forces du régime de Bachar al-Assad, selon l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH).

– Frappes russes –

Le 23 juin, la Russie bombarde à son tour des zones contrôlées par les rebelles, selon l’OSDH.

Le lendemain, un commandant rebelle affirme que les Etats-Unis ont prévenu les insurgés qu’ils n’interviendraient pas pour les aider. La Jordanie affirme qu’elle ne pourra pas accueillir une nouvelle vague de réfugiés syriens.

Le 25 juin, les forces du régime lancent 55 missiles sol-sol de courte portée contre des quartiers rebelles de la ville de Deraa, chef-lieu de la province du même nom, et des hélicoptères larguent des barils d’explosifs. L’aviation russe pilonne également plusieurs quartiers.

– Assaut sur la ville –

Le 26 juin, les médias d’Etat syriens annoncent qu’une offensive de l’armée est en cours contre les quartiers insurgés de Deraa.

Ces quartiers sont la cible d’intenses raids aériens et de tirs d’artillerie, selon un correspondant de l’AFP. Des combats au sol opposent les belligérants dans le sud-est de la ville, selon l’ONG qui confirme une « première opération militaire terrestre du régime dans la ville de Deraa ».


A New York, des membres du Conseil de sécurité, dont la France, les Etats-Unis et la Grande-Bretagne, appellent le 27 juin la Russie à respecter ses « engagements » en arrêtant l’offensive.

Le 28 juin, des dizaines de bombardements aériens imputés à la Russie visent plusieurs secteurs dans l’est et l’ouest de la province. L’ONU annonce avoir suspendu ses convois humanitaires depuis la Jordanie en raison des combats.

Le 1er juillet, Israël affirme qu’il continuera d’apporter une aide humanitaire aux civils syriens fuyant la guerre, mais n’en accueillera aucun sur son territoire.

– « Terre brûlée » –

Fin juin, les forces du régime reprennent le contrôle de nouvelles localités dans le sud, en vertu d’accords dits de « réconciliation », négociés par la Russie avec des rebelles et qui s’apparentent à une capitulation, selon l’OSDH. Le pouvoir a depuis reconquis une trentaine de localités rebelles dans la province.

Le 4 juillet, les bombardements reprennent après l’échec des négociations avec des représentants russes. Les Russes avaient insisté pour que les rebelles rendent en une seule fois l’artillerie lourde et refusé d’accorder des passages sûrs aux insurgés et civils pour se rendre vers d’autres régions rebelles.

Le 5, le régime et son allié russe soumettent les secteurs rebelles à un déluge de feu. « Les avions russes suivent une politique de la terre brûlée », dénonce le porte-parole du commandement conjoint rebelle des opérations du Sud.

A l’ONU, la Russie s’oppose à l’adoption par le Conseil de sécurité d’une déclaration sur la situation dans cette région. Le secrétaire général de l’ONU Antonio Guterres affirme que « 750.000 vies sont en danger » dans cette zone où le nombre de déplacés atteint « 325.000 ».

– Le régime contrôle Nassib –

Le 6 juillet, le régime et son allié russe reprennent le poste-frontière de Nassib avec la Jordanie, plus de trois ans après sa conquête par les rebelles, selon l’OSDH.

En soirée, le gouvernement et les rebelles parviennent finalement à un accord, qui prévoit notamment un cessez-le-feu immédiat et l’évacuation vers la province d’Idleb (nord-ouest) des combattants opposés à cet accord.


0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

L’Info en continu
  • Sénégal
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 06.05.2021

Le village artisanal de Saly

Situé au centre ville de la commune de Saly, le village artisanal a été fondé en 1981. Il comprend 120 magasins regroupés dans une cour…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldusenegal.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut