International › APA

Togo : la Cedeao appelle les acteurs politiques à éviter la violence

La Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao) a invité, dans un communiqué publié mercredi, les acteurs politiques togolais à éviter la violence, non sans réaffirmer sa volonté de tout mettre en œuvre pour l’application de la feuille de route dressée pour le pays.« Les facilitateurs et la Commission lancent un appel pressant à toutes les parties prenantes à la crise pour qu’elles s’abstiennent de recourir à la violence et s’inscrivent résolument dans la voie du dialogue et de la concertation pour résoudre leurs différends, de manière à promouvoir la culture de la paix pour le bien commun. Ils sollicitent, en même temps, la collaboration de la société civile et des médias », renseigne le communiqué de la Cedeao.

Alors que l’organisation communautaire s’investit pleinement dans la mise en œuvre des décisions contenues dans la feuille de route adoptée le 31 juillet 2018 par la Conférence des chefs d’Etat et de gouvernement de l’organisation sous régionale, des propos et des écrits sont diffusés, depuis quelque temps, pour appeler à des initiatives susceptibles de créer le désordre et la violence au Togo, déplore le communiqué.

Pour la Cedeao, « de tels messages sont de nature à compromettre les efforts qui sont en cours pour mettre fin à la situation difficile que connait le pays. Ils accentuent également l’inquiétude que la persistance de la crise suscite chez les Togolais, les amis et les partenaires du Togo », avertit le communiqué, soulignant toutefois que l’organisation régionale compte tout mettre en œuvre pour que la feuille de route du Togo soit appliquée.


 Les réformes constitutionnelles prônées par la feuille de route portent notamment sur le mode de scrutin à deux tours pour l’élection du président de la République, la limitation à deux du nombre de mandats présidentiels, la recomposition de la Cour constitutionnelle et le renforcement du processus électoral.



0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut