International › APA

Touba, une cité religieuse non épargnée par l’insécurité

Touba, ville religieuse située au centre du Sénégal avec ses habitants estimés à près d’un million, n’est pas totalement épargnée par l’insécurité, à en croire des confrères rencontrés sur place ainsi que les forces de l’ordre commises à sa sécurisation.« L’insécurité est fréquente ici », reconnait Mamadou Dièye, correspondant du quotidien national Le Soleil à Touba. «Le vol à main armée, les agressions et l’escroquerie » sont entre autres faits qu’on y note et qui sont contraires aux enseignements du fondateur de cette cité, Cheikh Ahmadou Bamba, se désole-t-il

Debout devant la nouvelle caserne de gendarmerie de la localité inaugurée vendredi soir par le président Macky Sall, le journaliste du quotidien national estime que « la police ne couvre pas à tous les niveaux ».

Cette situation, conjuguée « à l’insuffisance d’éclairage public », est du pain béni pour les malfaiteurs, dont « la plupart » ne viennent pas d’ailleurs de Touba, précise un correspondant d’un quotidien privé dakarois dans la cité religieuse, sous le couvert de l’anonymat.

« Les bandits sont équipés et armés. On a eu à assister à des échanges de coups de feu », souligne Mamadou Dièye, qui ajoute qu’il est arrivé que ces malfaiteurs « ciblent » dans la journée des boutiquiers pour venir commettre leurs forfaits la nuit.

Vu que l’insécurité cohabite le plus souvent avec la drogue, la police sénégalaise a d’ailleurs annoncé ce vendredi la saisie de « 2,250 kilogrammes de drogue et 27 cornets de chanvre indien » au cours de ses opérations d’avant Magal.

« Au cours de ces opérations de sécurisation, la police a également constaté 31 accidents ayant occasionné 22 dégâts matériels, 8 blessés et un mort », a indiqué le commissaire divisionnaire Abdoulaye Diop, directeur de la Sécurité publique, au cours de cette conférence de presse.

Il a également souligné que les commissariats environnants (Mbacké, Diourbel et Bambey), en plus de celui de Touba, ont saisi 530 documents sur des chauffeurs non en règle, mis en fourrière 116 véhicules et immobilisé 123 moto-jakarta immobilisés.


Toutefois, le journaliste Mamadou Dièye a reconnait une « diminution des cas (de violence) depuis six mois », notant par ailleurs que la nouvelle compagnie de gendarmerie de Touba « permettra à la population de souffler ».

Lors de son inauguration cet après-midi, le président Macky Sall a déclaré que cette nouvelle compagnie « symbolise la montée en puissance de la gendarmerie nationale sur l’ensemble du territoire national ».

Elle « sera combinée à un escadron de sécurité et d’intervention, mais sera dotée aussi d’une brigade de recherches », a-t-il ajouté, au terme d’une visite guidée dans l’enceinte, qui est également dotée d’une infirmerie et d’une maternité.

Ainsi près de « 400 personnels sur place » vont renforcer cette nouvelle compagnie dans sa mission d’investigation et d’intervention à Touba, a assuré le chef de l’Etat.

« Il n’est pas question qu’on laisse l’insécurité envahir Touba. Donc les missions sont très claires, il faut que force reste à la loi sur l’ensemble du territoire national », a dit Macky Sall, tout en exhortant les gendarmes à « aider auprès du commissariat spécial de Touba pour un quadrillage optimal et une sécurité optimale des populations » de cette ville religieuse.

Celle-ci célèbre dimanche la 124e édition du Grand Magal, une cérémonie annuelle de commémoration du départ en exil du fondateur du mouridisme, Cheikh Ahmadou Bamba, au Gabon.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut