International › APA

UEMOA : plus de 17.000 milliards FCFA de transactions en 2017

Près de 1,3 milliards de transactions ont été réalisées en 2017 dans la zone UEMOA pour un montant évalué à 17.420 milliards de F CFA, soit une progression établie respectivement à 75% et 51% entre 2016 et 2017, a annoncé, jeudi à Dakar, le secrétaire général de la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Bceao), Abdoulaye Seck.« Chaque jour, 3,6 millions de transactions sont enregistrées en moyenne, pour un montant de 48,4 milliards de F CFA », a soutenu M. Seck.

Présidant la cérémonie d’ouverture de la sixième édition du salon monétique régionale organisé par le GIM UEMOA, M. Seck a souligné que le secteur de la microfinance et les prestataires de services financiers via la téléphonie mobile ont été les canaux les plus utilisés au cours des deux décennies.

Il a par ailleurs informé que sur les quelques 125 établissements financiers et 600 institutions de microfinance présents dans la zone UEMOA, 38 proposent des services financiers via la téléphonie mobile. Cela a permis de porter à 55,2 millions les comptes de monnaie électronique ouverts à la fin décembre 2017, soit une progression de 51,4% par rapport à 2016.

Malgré ces progrès notés, beaucoup d’efforts restent, cependant, à faire pour stimuler le développement de l’inclusion financière dans cette zone où seulement un peu « plus de 33% des adultes possèdent un compte de monnaie électronique ».

Pour relever ces défis, l’institution financière sous-régionale a mis en place la stratégie régionale d’inclusion financière dans l’UEMOA. Celle-ci vise à « améliorer, de manière permanente, l’accès et l’utilisation, par les populations de l’UEMOA, d’une gamme diversifiée de produits et services financiers adaptés et à coûts abordables à 75% de la population adulte de l’UEMOA », a encore dit Abdoulaye Seck.


Refermant son discours, il a exhorté tous les acteurs du secteur financier concerné à s’impliquer pleinement dans ce projet pour faire du GIM-UEMOA « une infrastructure de paiement électronique régionale de référence. »

Pour sa part, Blaise Ahouantchede, directeur général du GIM-UEMOA a souligné que depuis la mise en place de la plateforme monétique, la zone n’a pas enregistré de fraudes. Cela est dû en effet à la mise en place de « dispositifs de sécurité les plus évolués au monde » et la possibilité de traquer les éventuels auteurs de tels actes.

Enfin, il a tenu à rassurer les consommateurs en informant que le GIM a pris la mesure de la digitalisation et s’est doté d’un cadre de conformité et de sécurisation qui garantit la qualité des services.



0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

Zapping Actu International
À LA UNE
Retour en haut