International › AFP

Un ancien chef d’état-major de l’armée nigériane abattu par balles

Des hommes en armes ont abattu dans sa voiture un ancien chef d’état-major de l’armée de l’air, ont annoncé mardi soir les autorités nigérianes, dans un contexte d’insécurité grandissante au Nigeria.

« C’est avec un coeur lourd que j’annonce avec regret la mort malheureuse de notre ancien chef d’état-major, le maréchal en chef de l’air Alex Sabundu Badeh », a indiqué Ibikunle Daramola, porte-parole de l’armée de l’air, dans un communiqué publié dans la nuit de mardi à mercredi.

Le général Badeh, 61 ans, est « mort suite à ses blessures par balles ». « Son véhicule a été attaqué alors qu’il revenait de sa ferme, le long de la route entre Abuja et Keffi », explique le communiqué.

Aucune précision n’a été donnée sur les auteurs de l’attaque ou leurs motivations.

Le maréchal Badeh, qui a servi le Nigeria sous la présidence de l’ex chef d’Etat Goodluck Jonathan, avait cessé ses activités en 2015, à l’arrivée au pouvoir de l’ancien général Muhammadu Buhari.


Il a été accusé de corruption et de détournements d’argent alors qu’il était à la tête de l’armée, au plus fort du conflit avec le groupe jihadiste Boko Haram, et était dans l’attente de son procès avec nombreux autres membres de l’ancien gouvernement.

La situation sécuritaire se dégrade dans le pays le plus peuplé d’Afrique (180 millions d’habitants) à quelques mois de la présidentielle prévue en février prochain.

Le président Buhari, candidat à sa propre succession, est largement critiqué pour avoir laissé s’aggraver de nombreux conflits aux quatre coins du pays.



0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut