International › APA

Un ivoirien propose la science mutationnelle pour le développement de l’Afrique

La science mutationnelle a été présentée, samedi à Abidjan, par son inventeur, Emmanuel Kouassi, comme un canal de développement de l’Afrique via l’éducation.La science mutationnelle est une «science du développement personnel », définit Emmanuel Kouassi, le promoteur de cette science, par  ailleurs président fondateur de la Z-Fondation. M. Kouassi veut humblement participer « à atteindre l’objectif de développer l’Afrique par une étude de qualité ».

« La science mutationnelle est un ensemble de connaissance et de systèmes qui décrivent l’essence de la vie et du monde par des jeux de codes », a souligné Emmanuel Kouassi qui a entamé une collaboration avec la Direction de la vie cultuelle au ministre de l’éducation nationale, de l’enseignement technique et de la formation professionnelle.

« Ses grandes parties que sont le décodage, la description  et la transcription sont des exercices capables de perfectionner l’intelligence de tout un chacun et de donner une nouvelle vision pour un développement», a-t-il expliqué.


Poursuivant, il a fait remarquer que le produit, «Recréation» est un programme extrascolaire  qui se pratique pendant les temps de pause des élèves. Il vise à développer la mémoire, la recherche rapide, l’analyse, l’imagination et susciter le goût de l’apprentissage.

La Z-Fondation qui a été créée en janvier 2015 par Emmanuel Kouassi pour apporter « un nouveau souffle à l’éducation en transmettant l’essentiel de la science mutationnelle » organisera le 15 décembre prochain à Abidjan, un dîner en vue de présenter aux autorités du pays, cette science mutationnelle.



0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut