Société › Biodiversité

Un nouveau manuel pour restaurer les forêts dévastées

L’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) et le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (UNHCR) ont lancé, mercredi à Genève, un nouveau manuel afin d’aider à restaurer les forêts dans les régions touchées par les déplacements massifs de populations qui ont l’habitude d’utiliser le bois comme combustible, rapporte un communiqué reçu mercredi à APA.«Le manuel offre des conseils pratiques sur la meilleure manière d’accélérer et de contribuer à la régénération des forêts, de les protéger et de planter des arbres afin de réhabiliter les terres dégradées et de contribuer aux besoins énergétiques. Cela comprend une liste d’actions – de la plantation d’arbres à l’identification, la préparation et l’entretien des pépinières», a expliqué M. Arturo Gianvenuti, spécialiste en foresterie et en énergie du bois à la FAO et co-auteur du manuel.

Par ailleurs, le manuel recommande de planter des arbres pour avoir de l’énergie, du bois, de l’alimentation et du fourrage. Il s’agit également de créer des sources de revenus pour les réfugiés et les communautés hôtes, afin de contribuer au renforcement de leur résilience et de réduire l’impact environnemental des déplacements de populations.

Parlant des plans de gestion des forêts, le manuel insiste sur la nécessité d’impliquer les communautés locales « car, souligne le document, elle aidera à renforcer le sens de la propriété et permettra de s’assurer que les interventions forestières sont bien gérées ».


En cas d’afflux soudain de déplacés, le manuel invite les acteurs forestiers à planter des arbres à croissance rapide, de préférence locaux, afin de générer une source continue de bois combustible, de fourrage et pour pouvoir construire quelques petites pièces.

Près de 2,4 milliards de personnes – soit près d’un quart de la population mondiale – dépendraient du bois, leur principale source d’énergie, pour cuisiner, conclut le document.



0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut