International › APA

Un proche de Karim Wade confirme son inscription sur les listes électorales

Cheikh Sadibou Fall, ancien ministre de l’Intérieur sous le régime du président Abdoulaye Wade (2000-2012), a rejeté en bloc dimanche les propos de l’actuel ministre de l’Intérieur, Aly Ngouille Ndiaye qui affirme que le candidat du Parti démocratique sénégalais (PDS, opposition) ne figure pas sur les listes électorales.« Le ministre de l’Intérieur raconte n’importe quoi. Karim Wade s’est déplacé (dans une commission au Koweït), on l’a vu, il a eu un récépissé. Je crois que ça c’est clair d’un point de vue administratif », a soutenu M. Fall dans l’émission Grand Jury de la Radio futurs médias (privée).

Membre du PDS et ministre de l’Intérieur d’avril à novembre 2004, M. Fall a battu en brèche les propos tenus par l’un de ses successeurs sur la candidature du fils de Wade.

« Quand on a sa carte d’électeur, c’est qu’on est inscrit sur les listes électorales. Mais Karim (Wade) ne s’est pas inscrit sur les listes. Il a juste fait la demande pour y figurer », avait affirmé Aly Ngouille Ndiaye lundi dernier, en défendant à l’Assemblée nationale devant les députés le projet de loi portant révision du code électoral.

« Pourquoi son inscription ne serait-elle pas valide ?, s’est montré étonné l’ancien ambassadeur du Sénégal en Italie. Il a été condamné et gracié. Il est parti se présenter devant une commission administrative. Comme tous les citoyens, il a rempli les formalités administratives. On l’a inscrit sur la liste électorale, il a eu son récépissé. Je ne vois pas pourquoi le ministre de l’Intérieur peut affirmer qu’il n’a pas été inscrit », a-t-il poursuivi.


Cheikh Sadibou Fall soupçonne ainsi « des manœuvres qui sont mises en place pour faire empêcher l’effectivité de cette inscription. Mais il n’y a aucune condition ».

Parce que « quand vous vous inscrivez, vous allez devant une commission qui vous demande de fournir les documents qu’il faut. Vous vous inscrivez et une fois que vous avez le récépissé, on considère que vous êtes sur la liste électorale. Maintenant il reste qu’à vous délivrer votre carte d’identité qui sert en même temps de carte d’électeur », a conclu M. Fall, plus qu’optimiste sur l’effectivité de l’inscription administrative du candidat déclaré Karim Wade, en exil au Qatar depuis son élargissement de prison à la suite d’une grâce présidentielle dans le cadre de la traque des biens mal acquis.

Une procédure au terme de laquelle il a été condamné par la Cour de répression de l’enrichissement illicite (CREI), une juridiction spéciale, à 5 ans ferme et à payer 138 milliards de FCFA.



0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

Zapping Actu International
À LA UNE
Retour en haut