International › APA

Un projet de matérialisation des barrages routiers annoncé en Côte d’Ivoire

Un projet de matérialisation des barrages routiers sera bientôt lancé en Côte d’Ivoire afin d’offrir aux usagers une meilleure maîtrise des points de contrôle et d’éviter l’encombrement des voies, a appris APA, mercredi, de source officielle dans la capitale économique ivoirienne.L’information  a été donnée par le ministre ivoirien des Transports, Amadou Koné au cours d’une cérémonie d’échanges de vœux de nouvel an avec les responsables des structures sous sa tutelle.

A ce projet de matérialisation des barrages routiers s’ajoutera « celui de l’élaboration d’une procédure d’acheminement des produits vivriers », a précisé le ministre Amadou Koné.

Afin de gérer le système des transports urbains à Abidjan et sa banlieue et d’y faciliter la mobilité des populations, une autorité administrative dénommée Autorité de la mobilité urbaine dans le Grand Abidjan (AMUGA) a été créée.  Elle va concourir à la mise en œuvre du volet Transport du schéma directeur d’urbanisme du grand Abidjan.

En plus de l’AMUGA, il y a eu l’adoption de l’Autorité de régulation du transport intérieur (ARTI), un organisme d’encadrement, qui aura pour mission de réguler et de créer les conditions d’un meilleur exercice du métier de transporteur sur toute l’étendue du territoire. Cela, en vue de mettre fin aux dysfonctionnements observés dans ce secteur depuis des décennies.

« A terme, nous devons instaurer le transport multimodal et contribuer au gain de temps et de ressources financières », a expliqué le ministre Amadou Koné.


A propos de ces deux nouvelles structures, il a annoncé que le chef de l’Etat a nommé « aujourd’hui même » M. Albéric Kakou au poste de président du Conseil de régulation de l’ARTI et M. Désiré Nzi directeur général de cette autorité.

Quant à M. Demba Diop, il occupe désormais le poste de président du Conseil stratégique de l’Autorité de la mobilité urbaine du grand Abidjan (AMUGA). Le poste de directeur général de l’AMUGA échoit à M. Kouakou Romain, précédemment directeur des transports terrestres.

En ce qui concerne la lutte contre les barrages illégaux et les perceptions illicites, les derniers résultats nationaux notent la persistance de ces phénomènes.

Toutefois, a souligné le ministre Amadou Koné, la mise sur pied d’un centre d’écoute et l’organisation de missions périodiques par l’Observatoire de la fluidité des transports (OFT) ont permis d’assister significativement les usagers de la route et les opérateurs économiques.


0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

L’Info en continu
  • Sénégal
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 06.05.2021

Le village artisanal de Saly

Situé au centre ville de la commune de Saly, le village artisanal a été fondé en 1981. Il comprend 120 magasins regroupés dans une cour…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldusenegal.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut