International › APA

Une enquête de la FAO pour consolider les politiques agricoles du Sénégal

La mise en place de la première Enquête agricole annuelle intégrée (AGRIS) au Sénégal devrait contribuer à « consolider » l’élaboration des politiques agricoles et rurales fondées sur des « données probantes », a déclaré, jeudi à Dakar, le représentant résident intérimaire de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et de l’agriculture (FAO), Reda Lebtahi.« La mise en œuvre d’AGRIS au niveau national, en complément et en harmonie avec les différents programmes entrepris par le Sénégal pour l’amélioration des statistiques, devrait essentiellement contribuer à consolider l’élaboration des politiques agricoles et rurales fondées sur des données probantes », a soutenu M. Lebtahi, s’exprimant à l’ouverture de l’atelier de partage des résultats de la première AGRIS de la campagne 2017-2018 au Sénégal.

Selon lui, la FAO et le gouvernement du Sénégal ont convenu de mettre en œuvre l’approche AGRIS (sur la période 2017-2021) dans le cadre de l’Enquête annuelle sur l’agriculture menée par le Ministère en charge de l’agriculture par l’intermédiaire de la Direction de l’Analyse, de la Prévision et des Statistiques Agricoles (DAPSA).

L’objectif général du projet est de permettre aux pays partenaires de mettre en place un système coordonné, intégré, standardisé et durable de statistiques agricoles et rurales, qui devrait régulièrement produire un ensemble minimal de données de base, poursuit Reda Lebtahi.

Ainsi, souligne-t-il, le Sénégal figure parmi les quatre pays pilotes du Projet de mise en œuvre de l’Enquête agricole intégrée (AGRISurvey) par la FAO et financé par l’Agence américaine pour le développement international (USAID).


Avec une démarche « mise en œuvre avec succès » par la DAPSA, ce « programme pluriannuel d’enquêtes modulaires » est axé sur les exploitations agricoles et comprenant les activités de production végétale, animale et de foresterie, a ajouté le représentant intérimaire de la FAO au Sénégal.

« Les données générées sont destinées non seulement à des informations pour la conception et la mise en œuvre des politiques mais également à améliorer l’efficacité du marché et à appuyer la recherche », a précisé Reda Lebtahi, selon qui, « AGRIS constitue une source inestimable de données et fournit un cadre pour la conception, le suivi et l’évaluation des politiques et des investissements dans le secteur agricole et rural ».


0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

L’Info en continu
  • Sénégal
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 06.05.2021

Le village artisanal de Saly

Situé au centre ville de la commune de Saly, le village artisanal a été fondé en 1981. Il comprend 120 magasins regroupés dans une cour…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldusenegal.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut