International › APA

Une entreprise canadienne signe un partenariat avec une startup ivoirienne de conciergerie numérique

Pas d'image

Le consortium des professionnels africains de l’informatique (CPAI), une entreprise privée canadienne qui veut accélérer la transformation numérique de l’Afrique, a signé jeudi à Abidjan, un « partenariat stratégique» avec la startup ivoirienne «Toofacil» qui offre des services de «conciergerie numérique» à travers une application dénommée Easy, a constaté APA sur place dans la capitale économique ivoirienne.Cette entreprise canadienne qui fournit à la fois aux startups un accompagnement technique et financier,  a également conclu un autre accord de partenariat avec « Incub’Ivoir», un incubateur ivoirien de startups qui ambitionne lui-aussi d’accompagner les porteurs de projets locaux.

« C’est un partenariat stratégique et une entrée de 30% dans le capital de Toofacil pour une période de cinq ans avec un accompagnement au niveau de l’organisation de cette entreprise. On va s’occuper aussi de tout ce qui est numérique, développement Web et gestion de projets.», a expliqué Mody Oury-Barry, le représentant de CPAI.

Parallèlement, a-t-il ajouté, « on va monter des dossiers de financement avec cette startup pour pouvoir faire de l’export et créer une visibilité à l’international ».

Selon M. Barry, l’accompagnement de son consortium au bénéfice des startups revêt trois volets. «Le premier volet, c’est d’être un catalyseur de la croissance des startups. Le deuxième est un volet de renforcement des capacités et le troisième est un volet de développement d’affaires à l’international», a souligné M. Barry.


 « Notre objectif, c’est de faciliter le quotidien de nos utilisateurs. Nous démocratisons les services de la conciergerie considérée autrefois comme un luxe. Et ce,  à travers l’application dénommée Easy. Nous proposons des services de pressing, de cordonnerie, de retouche de linge et de repassage à travers cette application», a fait savoir, pour sa part, Rebecca Anin, la directrice générale de «Toofacil». 

« Nous passons au bureau où à domicile pour récupérer les vêtements ou les chaussures et nous livrons en 48h contrairement aux pressings qui le font en quatre ou cinq jours. Nous ciblons les entreprises et les particuliers car avec Easy, la vie va devenir facile», a-t-elle ajouté. 

Hermann Kouassi, le président de l’incubateur « Incub’Ivoir» qui a révélé en 2017 la startup «Toofacil» à travers un concours,  a salué la signature de ces deux accords de partenariat en promettant de continuer  à accompagner les entrepreneurs locaux en Côte d’Ivoire.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut