International › APA

Urbanisation africaine : le Maroc fait sienne cette problématique (ministre)

Le Royaume du Maroc s’approprie depuis belle lurette de la problématique de la « croissance de (ses) villes » après avoir réussi à mener des « transformations profondes » dans « plus de 200 villes sur les 250 », a déclaré, mardi à Dakar, son ministre de l’Aménagement du territoire national, de l’Urbanisme, de l’Habitat et de la Politique de la ville, Abdelahad Fassi Fehri.La voie pour une bonne urbanisation de l’Afrique passe par l’engagement de « la croissance de nos villes dans des processus qui garantissent la durabilité et qui supposent donc : intégration et cohésion sociale, croissance économique et création de richesse. Mon pays, le Maroc, a fait et continue de faire (sienne) cette problématique », a dit M. Fassi Fehri, s’exprimant à l’ouverture du 2e Forum ministériel africain sur l’habitat et le développement urbain (FOMAHDU2) qui s’achève ce 17 octobre à Dakar.

Pour le ministre marocain, « le défi majeur (de l’Afrique) est de conjuguer la nécessaire amélioration des conditions de vie et l’accueil des populations dans des conditions décentes, notamment celles qui continuent d’arriver en masse des milieux ruraux ».

A cet égard, le Maroc a « connu du succès dont nous sommes fiers, une fierté que nous partageons avec toute l’Afrique. Parce que c’est en pays africain que nous nous présentons », a dit Abdelahad Fassi Fehri, venu avec une forte délégation de son pays.

Ainsi, « plus de 200 villes sur les 250 ont connu des transformations profondes » dans le royaume chérifien, a souligné le ministre marocain.


Conjointement organisé par le Sénégal et le Maroc, le FOMAHDU2 est tout naturellement donc placé « sous le signe de l’action, celui de +que faire et comment faire+ » pour sauver la population africaine résidant dans les villes qui, selon M. Fassi Fehri, est passée de 35 millions à 500 millions d’habitants, entre 1950 et 2016.

Présidé ce matin par le président sénégalais Macky Sall et en présence de son ministre de l’Urbanisme Diène Farba Sarr, le FOMAHDU2 (16-17 octobre) se poursuit jusqu’à demain mercredi avec plusieurs panels au programme.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut