International › AFP

Venezuela : Maduro nomme la cheffe de l’Assemblée constituante à la vice-présidence

Le chef de l’Etat vénézuélien Nicolas Maduro a nommé jeudi Delcy Rodriguez, qui dirige l’Assemblée constituante, au poste de vice-présidente, à l’occasion d’un remaniement gouvernemental.

Elle remplace Tareck El Aissami, qui prendra la tête du nouveau ministère de l’Industrie et de la Production nationale.

A 49 ans, Delcy Rodriguez est une proche de Nicolas Maduro, qui l’a décrite comme « une jeune femme courageuse, une fille de martyr et une révolutionnaire qui a prouvé sa valeur dans des milliers de combats ».

Le président socialiste a expliqué ce remaniement gouvernemental par « la victoire épique du peuple le 20 mai », la date de l’élection présidentielle.

Ce scrutin, boycotté par l’opposition qui dénonçait une « supercherie », s’est soldé par la réélection de Nicolas Maduro. Au pouvoir depuis 2013, il a obtenu un second mandat jusqu’en 2025.

Le résultat a été rejeté par les Etats-Unis, l’Union européenne, le Canada et 13 pays d’Amérique latine, qui ont critiqué les « irrégularités » commises pendant le vote.

Delcy Rodriguez était à la tête de la toute puissante Assemblée constituante depuis sa création en juillet 2017. Un vote doit être organisé pour désigner son successeur.


Avocate de formation, Mme Rodriguez a progressivement grimpé tous les échelons au sein du gouvernement, étant successivement ministre de la Communication, puis ministre des Affaires étrangères.

Elle a également dirigé le mouvement « Somos Venezuela » (« Nous sommes le Venezuela ») lancé en début d’année par Nicolas Maduro pour appuyer sa candidature à la présidentielle.

De son côté, Marleny Contreras – l’épouse du numéro deux du pouvoir vénézuélien Diosdado Cabello – a été nommée ministre des Travaux publics.

Touché par l’effondrement des cours du brut depuis 2014, le Venezuela, qui tire 96% de ses revenus du pétrole, souffre d’un manque de devises qui l’a plongé dans une crise aiguë.

En cinq ans, son PIB a fondu de 45% selon le Fonds monétaire international, qui anticipe une contraction de 15% en 2018 et une inflation de 13.800%. La production de pétrole est au plus bas depuis 30 ans.



0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut