International › APA

Vers l’autonomisation des personnes vulnérables au Congo

Pas d'image

Le gouvernement congolais a adopté un texte de loi qui vise à donner au système d’action sociale au congolais un fondement juridique qui lui a toujours manqué, en vue préserver l’autonomisation des personnes vulnérables.Selon le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Thierry Moungalla qui s’exprimait ce jeudi dans la presse locale, ce texte de loi a été  adopté par le gouvernement  lors de sa réunion hebdomadaire de mercredi dernier.

« Il est centré sur la prévention, la protection, la prise en charge et la promotion des personnes ou ménages vulnérables, les activités de l’action sociale ayant pour objet de préserver ou rétablir l’autonomie de ces catégories, leur dignité, leur intégrité physique ou psychique », a fait savoir Thierry Moungalla.

Selon lui, l’adoption de ce texte obéit au choix fait par le peuple constituant en 2015, d’édicter dans la loi fondamentale des mesures spécifiques en faveur des enfants, des personnes âgées, de personnes vivant avec un handicap et des populations autochtones.

Ainsi, ce texte adopté par les membres du gouvernement constitue un cadre de référence du dispositif institutionnel en matière de prévention, de protection, de prise en charge et de promotion des ménages et groupes vulnérables ainsi identifiés.


A cette occasion, a expliqué le porte-parole du gouvernement, le président de la République Denis Sassou N’Guesso s’est amplement félicité de l’adoption attendue d’un tel texte, refondateur de l’ensemble de notre politique en direction et en faveur des Congolaises et Congolais les plus vulnérables.

Ce texte sera transmis au Parlement pour adoption dans les prochains jours.



0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut