International › APA

Vers le renforcement des compétences sur le dividende démographique au Sahel

Les travaux d’un atelier régional de formation de formateurs nationaux sur le guide de programmation sur le dividende démographique ont démarré, lundi à Nouakchott, a indiqué le Projet régional d’Autonomisation des Femmes et Dividende Démographique au Sahel (SWEDD) dans un communiqué reçu mardi à APA.Cet atelier a pour but de renforcer les compétences d’un pool de formateurs nationaux sur le guide de programmation afin qu’il soit diffusé auprès des structures nationales impliquées dans l’élaboration et la mise en œuvre des politiques et programmes de développement.

Plus de 50 experts des 7 pays membres du SWEDD, à savoir le Bénin, le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, le Mali, la Mauritanie, le Niger et le Tchad, prennent part à la rencontre organisée en collaboration entre le ministère de l’Economie et des Finances mauritanien, le Fonds des Nations Unies pour la population (UNFPA) et la Banque mondiale.

Des recommandations sur le rôle que doit jouer chaque pool d’experts dans son pays respectif seront formulées au terme de l’atelier qui se tient également en présence de représentants des organisations internationales partenaires au développement, impliquées dans la planification et la mise en œuvre des politiques nationales.


Parce que l’atteinte du dividende démographique n’est pas automatique, sa réalisation nécessite l’application de politiques publiques appropriées et des investissements stratégiques dans le capital humain, a souligné le directeur régional de l’UNFPA pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre, Mabingue Ngom, dans un mot à l’ouverture des travaux.

Il a expliqué que le guide de programmation formule des recommandations concrètes à l’endroit des décideurs qui définissent une politique nationale globale visant à récolter les fruits du dividende démographique.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut