International › APA

Vers l’évaluation des établissements d’hébergement touristique au Sénégal

Pas d'image

Les membres de commission nationale de classement des établissements d’hébergement touristique débutent ce lundi 13 mai 2019 une mission d’évaluation des établissements d’hébergement touristique, a annoncé, jeudi à Dakar, le ministre du Tourisme et des Transports aérien, Alioune Sarr.S’exprimant lors d’un atelier de partage et de proposition d’un programme de la mission, M. Sarr a souligné que  celle-ci  va évaluer tous les hôtels, motels, les villages de vacances, les auberges, les campements villageois, les résidences hôtelières et les appartements meublés qui sont sur l’axe Dakar-Thiès (ouest).

« Une application stricte de la réglementation sera faite afin de pousser ces établissements à disposer d’infrastructures hôtelières de qualité, offrant les meilleures prestations dans des conditions de sécurité appropriées, quelle que soit la catégorie », a indiqué le ministre, affirmant que cette évaluation se fera en conformité avec le règlement de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) qui a défini les critères harmonisés d’appréciation des prestations offertes par les catégories d’établissements touristiques.

Poursuivant, il révélé qu’au Sénégal, il a été recensé un total de 910 établissements de tous types confondus au niveau national.


Et sur ce parc, a-t-il précisé, seuls 101 établissements ont été classés, soit un ratio de 11% du total, tous situés sur l’axe Dakar-Thiès (ouest).

Selon le ministre du Tourisme et des Transports aérien, Alioune Sarr, malgré la règlementation, il a été constaté la création anarchique d’établissements touristiques dans beaucoup de régions du pays et l’intervention de plusieurs autorités administratives qui délivrent des autorisations de natures diverses, permettant à certaines personnes de s’installer et d’exploiter illégalement des établissements d’hébergement touristique.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut