International › APA

Vers une augmentation de 3,5% par an des exportations sénégalaises

Les exportations sénégalaises devraient connaitre une augmentation de 3,5% par an grâce aux réformes de l’Accord sur la Facilitation des Echanges (AFE), a déclaré, mardi à Dakar, la première conseillère de l’ambassade des Etats-Unis au Sénégal, Mme Martina Boustani.S’exprimant à l’occasion de la cérémonie de clôture du projet USAID/Leadership in Public Finance Management II, Mme Boustani a indiqué que la production économique devrait également connaitre une croissance de 0,9% grâce à ces mêmes réformes de l’AFE.

L’AFE est le premier accord multilatéral adopté en 2013 par les pays de l’Organisation mondiale du commerce depuis son établissement en 1995. Il vise à résorber de manière significative les lenteurs dans les procédures aux frontières qui entravent le mouvement des marchandises.

Ainsi, le gouvernement du Sénégal, assisté par l’USAID a mis en œuvre cinq articles prioritaires pour booster son économie.

Ces cinq articles portent sur le développement et le lancement du Portail d’Informations Commerciales (PIC), l’établissement d’une liste exhaustive des droits, frais et impositions applicables à l’importation, à l’exportation et au transit des marchandises au Sénégal, le développement d’un programme de divulgations volontaires, le développement d’un guide opérationnel des douanes pour les procédures du Contrôle à Postériori (CAP) et le développement d’un programme d’Opérateurs Economiques Agréés (OEA).

De l’avis de Mme Boustani, ces différentes mesures permettront de générer des revenus et de créer des opportunités économiques, tout en assurant la sécurité des acteurs d’échanges frontaliers.


« En franchissant ces étapes, le Sénégal dispose d’une plateforme plus solide lui permettant de surmonter les obstacles et d’améliorer son climat des affaires », a-t-elle encore dit.

Présidant cette cérémonie, le ministre du Commerce, Alioune Sarr a exprimé sa « profonde gratitude » au Gouvernement des Etats – Unis pour l’appui ainsi fourni notamment dans le cadre la composante facilitation des Echanges.

Il a, par ailleurs, indiqué que le Sénégal marque ainsi « son engagement à se mettre en conformité avec l’AFE, en particulier les dispositions qui exige la publication de tous les renseignements relatifs aux opérations de commerce et ce de manière accessible et non discriminatoire ».

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut