International › APA

Youssou N’Dour et Fally Ipupa font vibrer les abidjanais en concert de clôture du Forum Mo Ibrahim

Pas d'image

Le « roi du M’Balax», la star de la musique sénégalaise Youssou N’Dour et la méga star congolaise de la rumba, Fally Ipupa, ont fait vibrer dimanche soir les mélomanes abidjanais dans un concert de clôture de l’édition 2019 du Forum Mo Ibrahim pour la gouvernance africaine, a constaté APA sur place dans la capitale économique ivoirienne.Le Forum Ibrahim Gouvernance Week-end 2019,  organisé par la Fondation Mo Ibrahim  (Organisation qui prône la démocratie et la bonne gouvernance en Afrique) s’est ouvert  officiellement vendredi soir à Abidjan autour du thème « Jeunesse africaine : emploi ou migration » en présence du président ivoirien Alassane Ouattara et de plusieurs personnalités politiques et économiques du continent.

Dans une salle Anoumabo du palais de la culture d’Abidjan qui affichait quasi-complet à sa montée sur scène aux environs de 21h ( heure locale et GMT), Youssou N’Dour a tenu en haleine un jeune public surexcité qui a repris en chœur  des titres de la riche discographie de l’artiste sénégalais tels que « Birima» joué à plusieurs reprises à la demande du public.

Il est 21h41 mn ( heure locale et GMT) quand, entre deux chansons,  Youssou N’Dour appelle sur scène Mo Ibrahim, le président de la  Fondation du même nom.

« Je suis en Côte d’Ivoire pour rassembler le peuple africain. L’Afrique est le berceau et le futur de l’humanité. Nous avons besoin de paix et de démocratie en Afrique et nous avons besoin des leaders qui viennent nous servir… Vous êtes le futur de l’Afrique », a dit M. Mo aux jeunes esquissant des pas de danse sous une salve d’applaudissements.


 C’est l’hystérie dans la salle à 22h 10 mn ( heure locale et GMT) quand Fally Ipupa, une autre grosse pointure de la musique africaine  très attendue, monte sur scène à son tour. Dans une prestation live en symbiose avec le public, « El Profesor» enflamme la  salle égrenant une dizaine de chansons à succès qui ont fait danser plus d’un. 

Avant ces deux grosses vedettes africaines de la musique, plusieurs artistes ivoiriens de renom, notamment du coupé-décalé (musique populaire urbaine en vogue dans le pays) dont Safarel Obiang et Serges Beynaud,  ont également égayé le public.

 Le Forum Mo Ibrahim gouvernance week-end 2019 a été meublé par plusieurs communications dont celle prononcée samedi par le président ivoirien Alassane sur la problématique de la  migration africaine et l’emploi. Ce forum a été organisé par la Fondation Mo Ibrahim présidé par le milliardaire Anglo-Soudanais Mohamed Ibrahim dit Mo Ibrahim.



0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut