International › APA

Zimbabwe : 200 dollars d’amende contre un opposant

Un haut tribunal zimbabwéen a infligé, lundi, une amende à un haut responsable de l’opposition qui aurait annoncé de faux résultats des élections présidentielles de l’année dernière avant que l’organe électoral du pays ne publie son propre décompte.Tendai Biti, vice-président de l’Alliance du Mouvement pour le changement démocratique (MDC), a été condamné à une amende de 200 dollars par la juge du tribunal de Harare, Gloria Takundwa après avoir été reconnu coupable d’avoir annoncé illégalement que Nelson Chamisa, le leader du MDC Alliance, avait remporté un scrutin présidentiel le 30 juillet.

Ancien ministre des Finances sous le gouvernement d’unité du Zimbabwe entre 2009 et 2013, Biti a fait face à deux accusations, l’une d’annoncer les résultats et l’autre de déclarer Nelson Chamisa vainqueur de la présidentielle.

En vertu de la loi zimbabwéenne, seule la Commission électorale du Zimbabwe (ZEC) est autorisée à publier les résultats d’une élection.


Selon les résultats officiels de la ZEC, c’est le président sortant Emmerson Mnangagwa qui a remportait les élections.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut