InternationalAPA




Zimbabwe: libération des opposants arrêtés suite aux violences post-électorales

Un juge zimbabwéen a libéré mardi sous caution 27 membres de l'opposition qui avaient été arrêtés à la suite des…

Un juge zimbabwéen a libéré mardi sous caution 27 membres de l’opposition qui avaient été arrêtés à la suite des violences post-électorales de la semaine dernière.C’est contre le paiement d’une caution de 50 dollars par chacun des militants de l’Alliance du mouvement pour le changement démocratique (MDC) que le juge Francis Vhitorini a ordonné leur libération.

La police est toujours aux trousses d’autres hauts responsables de l’Alliance MDC soupçonnés d’être à l’origine des violences de la semaine dernière. L’ancien ministre des Finances, Tendai Biti, fait partie de ces derniers.

Six personnes ont perdu la vie après que les forces de sécurité ont tiré des balles réelles pour disperser une manifestation des membres du MDC qui ont accusé la Commission électorale du Zimbabwe (ZEC) de partialité.

Selon les résultats définitifs de la présidentielle, publiés par la ZEC le 2 août Emmerson Mnangagwa a obtenu 50,8% du suffrage contre 44,3% à l’actif de Nelson Chamisa.

Chamisa conteste les résultats et compte saisir la justice cette semaine.