Culture › Cinéma

L’association « Cinéma Rek » veut bénéficier d’une subvention de l’Etat

Cinéma Rek
Festival de courts-métrages initié par Cinéma Rek

L’association culturelle « Cinéma Rek » a sollicité une subvention annuelle de la part de l’Etat afin de mener à bien ses activités.

En effet, l’association Cinéma Rek, initiatrice du festivale de court métrage « Dakar court » dont la troisième édition a débuté hier lundi, demande à avoir un soutien financier du gouvernement sénégalais.

Il s’exprimait lors du lancement du festival en présence du secrétaire général du ministère de la Culture et de la Communication Habib Léon Ndiaye.

’’Cinéma Rek’’ travaille sans relâche pour faire naitre une véritable politique du court métrage en défendant la création. Mais aussi consolide et multiplie la mise en place des cinéclubs un peu partout au Sénégal. A t-il expliqué.

’’Pour toutes ces actions, il faut un soutien.(…) Cela ne peut pas durer. L’association demande au ministère de la Culture une subvention annuelle pour permettre à l’équipe de continuer le travail partout au Sénégal’’, a plaidé son président, le réalisateur Moly Kane.


L’association s’active aussi dans le renforcement de la formation des jeunes talents pour promouvoir et faire émerger des auteurs africains s’activant dans les métiers du cinéma.
’’Si nous voulons que le festival Dakar court porté depuis trois ans par l’association cinéma rek soit une référence au niveau du monde du cinéma, il est fondamental, qu’il soit doté d’équipements et de moyens financiers’’, a soutenu Moly Kane.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

L’Info en continu
  • Sénégal
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 02.03.2021

L’Île de Gorée : le site touristique du Sénégal par excellence.

En effet, sa réputation n'est plus à faire. Cette île au large des côtes du Sénégal (pas très loin de Dakar) a longtemps été centre…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldusenegal.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Retour en haut