Candidats à la Présidence 2024 dénoncent un prétendu “Coup d’État constitutionnel” de Macky Sall

Les candidats à l'élection présidentielle 2024, regroupés sous le collectif "Collectif des Candidats de l'Opposition à la Présidentielle 2024", ont…

Les candidats à l’élection présidentielle 2024, regroupés sous le collectif « Collectif des Candidats de l’Opposition à la Présidentielle 2024 », ont tenu une conférence de presse pour dénoncer ce qu’ils qualifient de « coup d’État constitutionnel » orchestré par le Président Macky Sall et ses alliés.

Thierno Alassane Sall, candidat ayant contesté la candidature de Karim Meissa Wade, a vivement critiqué le chef de l’État et ses « complices constitutionnels ». Il a salué la réaction de la communauté internationale face aux événements récents au Sénégal, notamment la récente suspension de l’accès à Internet mobile.

Selon M. Sall, les actions de Macky Sall et de ses partisans représentent l’un des épisodes les plus sombres de l’histoire politique du pays. Il a souligné que cette tentative de coup d’État a été unanimement condamnée, isolant le président Sall et ses alliés.

Évoquant les réactions des autorités morales du pays, Thierno Alassane Sall a salué la position ferme de l’Archevêque de Dakar, déclarant que la paix repose sur la vérité, actuellement bafouée au Sénégal.

Dans des termes incisifs, le président de la République des Valeurs a affirmé que Macky Sall était désavoué par la majorité des constitutionnalistes du pays, à l’exception de ses partisans. Il a qualifié ces derniers de « petits hommes entourés de petits hommes », soulignant la nécessité de nommer les choses telles qu’elles sont.