Karim Wade réagit à la création d’une commission électoral et appelle à une réforme démocratique au Sénégal

Karim Wade a salué une première victoire cruciale dans la lutte contre le coup d'État électoral au Sénégal. L'Assemblée Nationale…

Karim Wade a salué une première victoire cruciale dans la lutte contre le coup d’État électoral au Sénégal. L’Assemblée Nationale a donné son aval à la création d’une commission d’enquête chargée d’examiner les circonstances entourant son élimination injuste, ainsi que celle d’autres candidats, lors de l’élection présidentielle du 25 février 2024. Pour lui, cette avancée est essentielle pour prévenir le chaos et protéger la démocratie.

Dans une déclaration, M. Wade a souligné que la prochaine bataille consistera à reporter cette élection présidentielle, qu’il considère comme un simulacre. Il a insisté sur la nécessité de mettre en place une Cour Constitutionnelle véritablement indépendante, composée de juges impartiaux, honnêtes et dévoués aux intérêts nationaux, à l’image des grandes démocraties mondiales. Il a plaidé en faveur de l’accès de chaque citoyen sénégalais à cette cour pour défendre ses droits.

Karim Wade a dénoncé l’utilisation du Conseil Constitutionnel pour exclure un candidat ayant renoncé à sa double nationalité, tout en autorisant d’autres candidats binationaux à participer. Il a qualifié cette disparité d’intolérable et d’injuste, soulignant le scandale qui en découle. Il a exprimé son impatience d’attendre les conclusions de la commission d’enquête, considérant ce moment comme décisif pour la démocratie sénégalaise et le début d’une ère de justice et d’équité dans le système électoral du pays.