Culture




Lancement d’un Incubateur Culturel au Sénégal pour Stimuler la Créativité et l’Économie

Le ministère de la Culture et du Patrimoine historique au Sénégal vient de concrétiser la création d'un incubateur culturel visant…

Le ministère de la Culture et du Patrimoine historique au Sénégal vient de concrétiser la création d’un incubateur culturel visant à devenir un centre d’excellence pour la sélection et la formation des porteurs de projets culturels. Baptisé « Dal’ug xeltu ak kom » (Maison de formation et d’économie), cet incubateur a été inauguré lors d’une cérémonie officielle présidée par le ministre Aliou Sow.

Sous la direction des arts et dédié au producteur sénégalais Mamadou Konté, fondateur du festival « Africa fête », l’incubateur, établi à la Maison de la culture Douta-Seck à Dakar, démarre avec un budget de 1,3 milliard de francs CFA, selon le ministre Sow. Celui-ci souligne que l’incubateur servira de point central pour la sélection, la pré-incubation, l’incubation, la formation, le renforcement des capacités, l’orientation et le coaching des porteurs de projets culturels.

Le ministre de la Culture voit dans cet incubateur une réponse aux défis économiques du secteur culturel, un domaine contribuant significativement au produit intérieur brut du pays. Il insiste sur l’importance de préparer les jeunes entrepreneurs culturels pour éviter les échecs potentiels, soulignant ainsi le rôle préventif de l’incubateur.

Les acteurs culturels formés au sein de cet incubateur seront éligibles aux fonds publics, souligne Aliou Sow. Il espère également un soutien des autres ministères, des partenaires nationaux et des mécènes pour accompagner cette dynamique culturelle, économique et sociale.

Le directeur général du Bureau opérationnel du suivi du Plan Sénégal émergent (BOS/PSE), El Ousseyni Kane, salue cette initiative comme la première d’une série de neuf incubateurs prévus dans le cadre du Programme d’actions prioritaires du Plan Sénégal émergent (PAP2). Il souligne l’importance de créer des liens avec l’écosystème culturel en développement et propose un effet de levier avec d’autres institutions et structures de financement.

Cette mise en place de l’incubateur est saluée par les professionnels de la culture, notamment la chorégraphe Mariane Niox, qui considère cela comme une excellente opportunité pour les autodidactes du secteur culturel ayant de nombreuses idées mais peu de savoir-faire sur la gestion de leurs projets.