Politique Actualité, Politique




Le M2D prend acte de la création d’une commission d’enquête

Le Mouvement pour la défense de la démocratie (M2D), acteurs de l’opposition et de la société civile, indique avoir ‘’pris…

Le M2D prend acte de la création d'une commission d'enquête

Le Mouvement pour la défense de la démocratie (M2D), acteurs de l’opposition et de la société civile, indique avoir ‘’pris acte’’ de la décision du gouvernement de mettre sur pied une commission d’enquête indépendante sur les manifestations du mois de mars.

« Le M2D a pris acte de la décision annoncée du gouvernement de donner suite à un point important de son mémorandum à savoir la création d’une commission d’enquête indépendante sur les crimes commis lors de la répression violente des manifestations du mois de mars dernier’’, rapporte un communiqué.

Le mouvement fait part de son « scepticisme ». En effet, il relève le fait que dans « son mémorandum, le gouvernement a conclu son long réquisitoire par la désignation d’un coupable tout trouvé : Ousmane Sonko ».

Il rappelle que « selon les standards internationaux, cette commission devrait avoir deux missions : enquêter sur les crimes commis et identifiés comme violations du droit international des droits de l’homme : meurtres, tortures, arrestations arbitraires et illégales, disparitions forcées, usage excessif de la force, interdiction de manifestations ».

Le M2D présentera dans  les jours à venir, son mémorandum sur « les faits en question ». Il continuera par ailleurs d’exiger du gouvernement la libération des otages restants et la diligence dans la mise en place, dans les mêmes formes, de la Commission en charge de l’indemnisation des victimes et de leurs familles. En enfin, il appelle le gouvernement au sens des responsabilités et renouvelle sa confiance aux forces de défenses et de sécurité reconnues pour leur professionnalisme et leur esprit républicain.