Société › Actualité

Les populations de Yeumbeul dans la rue le 15 septembre prochain

Une marche le 15 septembre dans les rues de Yeumbeul jusqu’au niveau de la Sous-préfecture de l’Arrondissement des Niayes.

C’est ce qu’envisagent les habitants des Communes de Yeumbeul-Nord et Sud pour dire non à un découpage administratif envisagé par l’Etat du Sénégal qui veut éclater les deux localités entre Guédiawaye et Keur Massar dont la départementalisation est en gestation. «Nous allons marcher pacifiquement le 15 septembre prochain pour montrer aux autorités que nous sommes contre leur projet en gestation. Nous allons remettre aux autorités un mémorandum», a fait savoir El Hadji Ibrahima Diop, le porte-parole des chefs de village de la localité.

Montrant leur opposition au projet, Gora Mbaye, un jeune de la localité dénonce : «C’est une insulte à l’histoire de vouloir nous rattacher à Keur Massar et à Guédiawaye. C’est Yeumbeul, qui est plus vieux de plus de 300 ans, qui a donné son espace à Guédiawaye pour qu’il construise son lycée et qui a vu naître Keur Massar. Donc comment l’Etat peut-il venir nous dire de nous ranger derrière Keur Massar ? Nous disons non à cette injustice». Ibrahima Diop de renchérir : «Ce projet que l’Etat veut nous imposer est inacceptable car ça dépasse l’entendement. Et pour ça, nous interpellons directement le chef de l’Etat».


Pour Docteur Ndèye Soukèye Gueye, juriste fiscaliste, membre du Collectif de défense des intérêts de la localité, «Yeumbeul mérite autre chose que ce qu’on veut lui octroyer. Nous attendons des autorités l’érection de Yeumbeul en Département ou celle de l’Arrondissement des Niayes en Département puis la mise en place d’un pôle urbain pour notre localité». Et Khadim Thioune Mbengue, urbaniste d’ajouter : «Nous voulons également un projet de planification pour les besoins de la restructuration de Yeumbeul». Gora Mbaye de lui emboiter le pas en soulignant que «la restructuration de Yeumbeul et son érection en Département sont devenues des demandes sociales. Nous adressons ce message solennel au président de la République».

La réhabilitation de la route numéro 3 n’a pas été en reste dans les complaintes des populations de Yeumbeul qui faisaient face à la presse à la grande place publique du village. Et c’est le chef de village El Hadji Ibrahima Diop qui interpelle le président de la République sur les risques de la réalisation de ce projet sans concertation préalable.


0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

L’Info en continu
  • Sénégal
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 06.05.2021

Le village artisanal de Saly

Situé au centre ville de la commune de Saly, le village artisanal a été fondé en 1981. Il comprend 120 magasins regroupés dans une cour…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldusenegal.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut