L’opposition dénonce les agissements de Macky Sall et exige la liberté d’expression

Dans une déclaration poignante, Mamadou Diallo, délégué régional de Thiès, a pointé du doigt le président Macky Sall, l'accusant de…

Dans une déclaration poignante, Mamadou Diallo, délégué régional de Thiès, a pointé du doigt le président Macky Sall, l’accusant de priver l’opposition de tout moyen d’expression légitime. Cette réaction fait suite à l’interpellation de leur leader, Madame Anta Babacar Ngom, présidente d’ARC, le dimanche 4 février 2024, alors qu’elle exerçait ses droits constitutionnels.

Les partisans d’Anta Babacar Ngom insistent sur le respect du calendrier électoral et condamnent fermement la décision unilatérale d’annulation du processus électoral.

« Nous mettons en lumière les actes de violence infligés à notre leader, Madame Anta Babacar Ngom, présidente de l’ARC, devant l’opinion nationale et internationale. Nous demandons instamment la tenue rapide de l’élection présidentielle pour sortir de cette crise délibérément entretenue par Macky Sall et ses partisans. Nous userons de tous nos droits pour garantir l’expression démocratique », a souligné Diallo.

Cette déclaration met en lumière les préoccupations croissantes concernant la liberté d’expression et le respect des droits démocratiques fondamentaux dans le pays.