Eco et Business › Energie

Pétrole et gaz du Sénégal : place à la concurrence!

Une plateforme pétrolière (c) Droits réservés

L’Etat est envisage de procéder au lancement de l’appel à la concurrence sur les blocs de pétrole et gaz libres.

L’annonce a été faite lundi, par le ministère du Pétrole et des Energies (Mpe). C’est en octobre, que l’Etat du Sénégal va procéder au lancement officiel de l’appel à la concurrence sur les blocs libres.

C’est à la faveur du salon international du pétrole et du gaz en Afrique du Sud (Africa Oil and Power) que l’Etat du Sénégal va profiter pour préciser « aux compagnies pétrolières les procédures d’accès aux cahiers de charge et de la soumission des offres», indique le communiqué du Secrétariat permanent du Comité d’orientation stratégique et de la Société nationale des pétroles du Sénégal (Petrosen).


La méthode utilisée sera la Licensing rounds. Un procédé expérimenté par de nombreux pays producteurs de pétrole dont la Norvège. Un pays riche, avec une économie basée sur les hydrocarbures. Selon le communiqué, après le lancement, les compagnies pétrolières prendront contact avec le Ministère du Pétrole et des Energies, la seule autorité compétente pour l’attribution des permis de recherche d’Hydrocarbures au Sénégal (article 3 de la Loi n°2019-03 portant Code pétrolier).

Plusieurs informations sont souvent relayées concernant les hydrocarbures offshores (pétrole et gaz) au Sénégal. Les spécialistes sur ce domaine aussi « sensible que stratégique » ne sont pas nombreux. Il est à noter le Cos pétrogaz et la Société Nationale des Pétroles du Sénégal (Petrosen) ont appelé à « plus de responsabilité et de sérénité.»



0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut