Verdict du Tribunal : Élève et Livreur reconnus coupable de vol et violence

Hier, le tribunal des flagrants délits de Dakar a rendu son verdict dans l'affaire impliquant Abdou Aziz, un élève de…

Hier, le tribunal des flagrants délits de Dakar a rendu son verdict dans l’affaire impliquant Abdou Aziz, un élève de première et footballeur amateur, ainsi que son ami livreur, Souleymane Cissé. Les deux accusés étaient en détention préventive depuis le 22 janvier dernier, faisant face à des accusations de vol, violence et voie de fait.

Les faits remontent à une rencontre entre Abdou Aziz et la partie civile, C.O.F, établie à travers leurs activités de football. Après avoir échangé leurs numéros, leur relation s’est développée sur les réseaux sociaux. Selon les informations du journal « L’observateur », tout a commencé par une visite de courtoisie sollicitée par C.O.F. Cependant, lors de la rencontre en personne, Abdou Aziz a été surpris par l’apparence efféminée de son ami virtuel.

Malgré cette découverte, la situation a pris une tournure inattendue lorsque C.O.F a proposé un massage body -body à Abdou Aziz et a continué à exprimer ses fantasmes de manière persistante, allant jusqu’à envoyer des images explicites. Dans le but de réunir des preuves contre C.O.F pour prouver son homosexualité, Abdou Aziz a élaboré un plan avec son ami livreur, Souleymane Cissé, et un certain Falla.

Lors de leur rencontre, les choses ont pris une tournure violente, avec trois individus se cachant derrière les rideaux. La partie civile prétend avoir été attaquée, dépouillée de son téléphone portable et de son ordinateur. Alors que Falla a pris la fuite, Abdou Aziz et Souleymane Cissé ont été maîtrisés par les vigiles de l’immeuble et arrêtés par la police.

Devant le tribunal, les accusés ont nié les accusations portées contre eux. Abdou Aziz a prétendu qu’il voulait simplement rassembler des preuves contre C.O.F et a impliqué son ami livreur et Falla dans le processus. Cependant, le procureur a souligné les contradictions dans sa défense, rappelant ses aveux initiaux de vol lors de l’enquête préliminaire.

Malgré la relaxe de Souleymane Cissé, l’élève Abdou Aziz a été condamné à 2 ans de prison avec sursis. Le tribunal a ainsi rendu son verdict dans une affaire complexe mêlant des relations virtuelles, des motivations controversées et des rebondissements inattendus.