Culture › Expositions

Black History Month: la deuxième édition est lancée

Karfa Diallo, le Franco sénégalais, promoteur de Black History Month

Le promoteur de l’évènement, le Franco-sénégalais Karfa Diallo, a choisi de faire valoir le concept pour la première fois en France.

L’événement est en cours à Bordeaux, depuis le 2 février dernier. Souvent organisé aux Etats-Unis et au Canada depuis des décennies, Black History Month prend ses quartiers dans l’Hexagone. Revue de la vie de personnalités africaines ou afro-américaines ayant marqué l’histoire, cultures et traditions d’Afrique entre autres sont au rendez-vous. Tout a commencé à Bordeaux cette année et s’achèvera dans la capitale française Paris, en passant par les villes de Poitiers et Pau.

C’est un panel de groupes et d’artistes que le Franco-sénégalais Karfa Diallo, éditorialiste engagé dans les questions de diversité culturelle et concepteur du projet, a réuni cette année. En effet, le groupe de recherche ACHAC, le Rocher de Palmer, la mairie du 18ème arrondissement parisien, les associations, personnalités et artistes de divers horizons ont fait de Bordeaux l’épicentre de la renaissance d’une diaspora africaine.

Les chaînes de télévision Arte et Trace sont également présentes et font la promotion de l’événement sur leurs antennes. En cette édition 2019, Karfa Diallo a choisi pour parrain Michael Jackson, une figure assez controversée de l’histoire des Noirs.


Cependant, pour lui, «Michael Jackson est l’afro-descendant qui a le plus incarné les succès tout autant que les troubles de l’identité noire».

Le festival se referme le 2 mars à Brassens, terre de débarquement des Noirs pendant la première guerre mondiale.

 

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut