Société › Education

Dette aux universités privées : l’Etat annonce le payement de 3 milliards de plus

Alors que l’Etat annonce un premier payement dans les prochains jours, les étudiants demandent que cette dette soit solder afin qu’ils puissent regagner les amphis.

Depuis plus d’un mois près de 40.000 étudiants sénégalais passés du public au privé sont sur le carreau. L’Etat qui est à l’origine de ce transfert faute de facultés, dit ne pas pouvoir solder pour l’instant sa dette de 16 milliards au près des universités privées. A ce sujet le ministre des Finances Amadou Ba a déclaré à l’assemblée nationale que « Cette année nous avions des inscriptions budgétaires qui malheureusement ne permettent pas de couvrir les charges…»

Une agression verbale selon les étudiants qui ont manifesté hier cailloux à la main, faisant face aux forces de l’ordre pour se faire entendre. « Nous ripostons à cette agression. Ce sont eux qui ont orienté les étudiants dans les écoles privées, ils savent quel est le montant précis à payer. C’est qu’ils veulent nous leurrer. On n’a plus d’école, nous sommes dans la rue depuis un mois ! », S’insurge Zacharia Niasse, porte-parole des étudiants passés du public au privé à la demande de l’Etat.

Le ministre de l’enseignement supérieur  dont le ministère est passé lundi à l’Assemblée nationale pour l’examen de son budget 2019, rappelle que la dette de l’Etat due aux instituts privés est estimée à 16 milliards. Cette dette avait poussé les universités à renvoyer les élèves orientés par l’Etat pour exiger son payement. Réagissant à ce renvoie, l’Etat avait décidé de payer dans un premier temps trois milliards ramenant ainsi la dette à 13 milliards.


A la suite des manifestions des étudiants hier, le ministre a annoncé selon nos confrère de l’APS que l’Etat va dans les prochains jours payer trois milliards de plus aux établissements privés et ramené ainsi sa dette de 16 à 10 milliards.

Mary Teuw Niane a souligné qu’un « dialogue franc » est en train d’être mené avec les responsables de ces établissements privés afin que les étudiants puissent retrouver les bancs très bientôt.

L’Etat demande par ailleurs aux responsables des établissements supérieurs privés « à faire preuve de compréhension, en revenant sur la mesure consistant à renvoyer les étudiants ».



0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

Zapping Actu International
À LA UNE
Retour en haut