Sénégal : l’Organisation des professionnels des TIC demande un « Digital Innovation Act »

Pas d'image

A la place d’un « Start-up Act » tel que la Tunisie l’a réussi, l’Organisation des professionnels des technologies de l’information et de la communication du Sénégal (OPTIC) plaide pour la mise sur pied d’un texte plus fort. Face à la presse vendredi à Dakar, Antoine Ngom et ses collaborateurs ont vanté les mérites d’un « Digital Innovation Act » pour englober toutes les préoccupations des acteurs du secteur IT sénégalais. De l’avis du président d’OPTIC, un « Start-up Act » serait exclusivement réservé aux petites entreprises, or, il faut élargir la perspective en prenant en charge les difficultés des « entreprises du numérique qui ne correspondent plus à la catégorie de start-up ». C’est dans ce sens d’ailleurs que Monsieur Ngom appelle à l’augmentation de l’enveloppe d’un milliard CFA promis par le Chef de l’Etat aux petites entreprises le 15 mars 2018 à Diamniadio.



L’Info en continu
  • Sénégal
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 06.05.2021

Le village artisanal de Saly

Situé au centre ville de la commune de Saly, le village artisanal a été fondé en 1981. Il comprend 120 magasins regroupés dans une cour…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldusenegal.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut