Politique › Actualité

Retour de Wade: le temps de la consolidation des alliances

Wade de retour. Le premier meeting (c). Droits réservés.

L’homme politique réitère son appel au boycott de l’élection présidentielle tandis qu’on enregistre une nouvelle coalition chez  Macky Sall.

Abdoulaye Wade a foulé la terre de ses ancêtres hier, jeudi. Après un bain de foule et une réunion avec le Parti démocratique sénégalais (PDS) et ses alliés. Il n’a pas manqué de réitérer le vœu de voir l’élection présidentielle du 24 février prochain boycotté car acquise au Président Macky Sall.

Il n’a pas manqué dans la foulée de faire des déclarations cassantes. Il a ainsi prédit la prison au leader du parti Patriotes du Sénégal pour le travail, l’éthique et la fraternité (PASTEF), Ousmane Sonko, lui aussi candidat à a présidentielle. «Le pape du Sopi» a d’ailleurs pris à témoin Pierre Atépa Goudiaby, l’architecte et homme politique recalé par le conseil constitutionnel qui a décidé de s‘allier à Ousmane Sonko.


Il fait ainsi référence au scandale qui a éclaboussé celui qui entend, une fois élu, s’attaquer entre autres aux négociations pétrolières jugées peu avantageuses pour le pays, selon lui. Des propositions déclinées dans un livre de 200 pages intitulé « Solutions ». Le leader du PASTEF est accusé de détournements d’une somme de 94 milliards. Des soupçons qui font l’objet d’une enquête qui serait diligentée par l’assemblée nationale. Le 6 février c’est le Front national de salut public de Malick Noël Seck a annoncé via sa page Facebook sa coalition avec le Président Macky Sall.

En rappel, Macky Sall est président de la République du Sénégal depuis 2012. Il avait remporté l’élection face à Abdoulaye Wade.



0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut